Colloque Avicca : « Aménagement numérique : les collectivités dans l’action »


Les 19 et 20 mars, l’Avicca a réuni plusieurs centaines d’élus et de collaborateurs pour un colloque sur la thématique « Aménagement numérique : les collectivités dans l’action », suivi par l’Assemblée générale de l’association et une journée d’études.

Les collectivités locales sont des acteurs indispensables en matière de haut débit et très haut débit, grâce à leur expertise et leur capacité à construire et valoriser les infrastructures de télécommunications sur les territoires ruraux. Sur les 18 derniers mois, les engagements d’investissement sur les réseaux d’initiative publique (RIP), liant à la fois les collectivités et les opérateurs ou constructeurs privés, ont augmenté de 14,5%. Il représente désormais 1,7 milliards de fonds publics et 1,6 milliards de fonds privés. Ces projets témoignent de la capacité des secteurs privé et public à travailler ensemble, dans une logique de coopération économique et d’aménagement du territoire. Mais il est indispensable de rééquilibrer les rapports entre initiative publique et initiative privée, notamment en faisant en sorte que les opérateurs prennent de véritables engagements de couverture, vérifiables, et sanctionnables en cas de non-respect.

Face à ce que l’on pourrait parfois qualifier d’atonie de l’action privée, l’initiative publique fait pour sa part, aujourd’hui, preuve d’une volonté farouche d’agir. Malgré les incertitudes et les difficultés, les collectivités tentent, dans le cadre réglementaire contraint, de se mobiliser pour faire avancer des projets. En peu de temps, de très nombreuses collectivités ont réussi, avec les schémas directeurs territoriaux d’aménagement numérique, de se projeter et de s’engager à dix, quinze ou vingt ans, en pensant un véritable aménagement numérique du territoire.

Mais de nombreuses batailles restent à mener pour faire primer l’intérêt général : par exemple, connaître la stratégie des opérateurs privés par rapport à leurs intentions d’investissement sur les RIP ; et garantir la péréquation nationale. Avec un objectif, une nécessité : remettre au cœur de l’aménagement numérique du territoire, les collectivités  locales.

Partager
  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)