Archives de la catégorie AU SERVICE DES COLLECTIVITES

Un été 2014 positif pour le tourisme dans l’Oise

PierrefondsLa saison touristique estivale 2014 touche à sa fin et les premiers indicateurs révèlent, dans l’Oise, des tendances favorables. L’activité s’annonce en légère hausse, à la fois pour les sites de loisirs, les lieux de visites et les structures d’accueil.

 

L’Oise bénéficie de sa position géographique stratégique, renforcée par la présence sur son territoire de l’aéroport de Beauvais-Tillé.

Les touristes sont aussi séduits par les nombreuses animations organisées par les acteurs locaux : communes, associations, offices de tourisme… Les bons chiffres de l’été 2014 viennent récompenser et encourager le travail de partenariat mené dans tout le département depuis 2004, par le Conseil général, avec Oise Tourisme.

 

 

Toutes les informations sur le site de Oise Tourisme et sur celui de l’aéroport de Beauvais-Tillé.

, , ,

Commenter

« Voies navigables de France : un canal d’avenir au service du développement durable »

Le 15 juillet dernier, je présentais au Sénat, avec mon collègue Francis Grignon, les résultats de notre mission de contrôle de l’application de la loi du 24 janvier 2012 sur Voies navigables de France : « Un canal d’avenir au service du développement durable ». Ce document est désormais consultable sur le site du Sénat :

VNF Yves Rome Canal Seine Nord

 

La France doit combler son déficit dans le domaine du fluvial : c’est ce constat et cet engagement qui avaient aboutis à la loi de 2012.

En 2014, il est nécessaire de sécuriser le projet Voies d’eau 2018, afin que le canal Seine Nord Europe soit lancé. J’insiste sur l’urgence de s’engager dans cette démarche, puisque la Commission Européenne est prête à financer le projet à hauteur de 40 % (cf. déclaration faite à Talinn le 17 octobre 2013). Compte tenu des délibérations adoptées par les collectivités locales françaises et la possibilité d’accéder à un endettement limité et préférentiel, il nous faut saisir cette opportunité.

Par ailleurs, j’observe par ailleurs que les projets de réorganisation territoriale en cours exposent le pays à subir des retards d’investissement désastreux. Les collectivités territoriales sont les premiers investisseurs publics et sans elles, les investisseurs de proximité se trouveront démunis.

Compte tenu du calendrier européen (les soumissions au Mécanisme pour l’interconnexion en Europe doivent être bouclées avant la fin de l’année), l’urgence est réelle.

, , , , ,

Commenter

Très Haut Débit pour tous : les travaux continuent d’avancer !

Hermes THDLe 24 juillet, j’ai visité le chantier de déploiement de la fibre optique à Hermes, l’une des 21 communes où les travaux sont actuellement en cours. L’Oise continue d’avancer vers la concrétisation du « très haut débit pour tous ».

 

La fibre optique apporte aux usagers, internautes ou non, de nouveaux services pour améliorer leur quotidien et favoriser l’activité économique : télétravail, télémédecine, e-commerce…

Le déploiement du THD sur l’intégralité du département est aussi un moyen incontestable de lutter contre la fracture numérique. En donnant priorité aux zones grises actuelles, le Conseil général marque ainsi sa volonté, forte, d’assurer l’égalité entre les territoires.

 

Pour atteindre l’objectif ambitieux qu’il s’est fixé, le Département a réuni au sein d’une même structure, le SMOTHD, les échelons communaux, intercommunaux, régionaux, étatique et européen. Cette démarche partenariale montre la complémentarité qui existe entre les acteurs locaux et rappelle l’utilité du « millefeuille territorial ».

Les négociations conduites par les partenaires ont ainsi abouti à plusieurs avancées décisives pour les Isariens, comme le raccordement de chaque domicile à la fibre à coût zéro pour l’usager.

, , , , , ,

Commenter

La déviation de Mouy est en route

Sur le chantier, avec Béatrice Lejeune, Vice-présidente du Conseil régional

Sur le chantier avec Anne-Claire Delafontaine, Vice-Présidente du Conseil général, Conseillère générale du canton de Mouy

J’ai donné le 24 juillet le premier coup de pioche de la déviation de Mouy, qui contribuera à détourner hors de la commune une partie du trafic de la RD 137.

 

Le nombre d’usagers et de poids lourds avait fortement augmenté ces dernières années sur cet axe stratégique, qui assure la liaison entre Noailles et Liancourt, alors même qu’il n’était pas prévu pour supporter un tel trafic.

 

Le Département a donc choisi de construire une déviation pour répondre à la demande des habitants de Mouy, souhaitant davantage de sécurité et de tranquillité en centre-ville. Les usagers de la route bénéficieront quant à eux d’une circulation plus fluide. L’amélioration du trafic est aussi un levier supplémentaire pour l’attractivité du territoire, facilitant les échanges entre les pôles d’emploi.

 

Le Conseil général assume l’intégralité du coût total, soit 19 millions d’euros. Ce projet s’inscrit en effet dans les priorités fixées par le Département : offrir aux Isariens des routes sûres et modernes, pour des trajets en toute sécurité, dans un territoire toujours plus attractif.

, , , , ,

Commenter

De nouveaux « contrats de qualité de services » entre le Département et 9 associations d’aide à domicile

Le 30 juin, j’ai réuni à l’Hôtel du Département les 9 services d’aide à domicile autorisés de l’Oise pour signer les « contrats de qualité de services », en faveur de la qualité du maintien à domicile de nos aînés.

 

La société progresse en âge ; les familles font face à de fortes contraintes en matière de pouvoir d’achat ; et le système de financement arrive à bout de souffle. Il revenait donc au Conseil général d’inventer un nouveau modèle pour assurer l’avenir des services d’aide à domicile.

3 objectifs ont guidé la réflexion du Département et des associations autorisées : l’amélioration continue de la qualité des interventions ; le déploiement de nouveaux services, notamment pour les aidants familiaux ; et l’expérimentation tarifaire, pour garantir la pérennité des organisations.

Lire la suite »

, , , ,

Commenter

Fusion Picardie-Nord-Pas-de-Calais : les Députés suivent le choix des Isariens !

Le grand choix ma région de demainUn nouveau découpage régional a été adopté tôt ce matin par les députés après une nuit de débats : la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais fusionnent en une seule et même région.  Les arguments avancés de cohérence territoriale pour répondre aux enjeux de demain ont porté : développement des axes de transport existant, projet de canal Seine-Nord-Europe, patrimoine culturel et historique…

C’était le choix de plus de 55% des Isariens qui se sont déjà exprimés lors de la grande consultation citoyenne « Ma région de demain », que je n’ai cessé de relayer auprès du Gouvernement et au Sénat lors des débats sur la réforme territoriale. Nous avons été entendus !

Je me félicite que le débat démocratique initié dans l’Oise puisse faire progresser une réforme nécessaire pour l’avenir de notre pays.

Avec une grande région Picardie-Nord-Pas-de-Calais, la collectivité départementale sera plus que jamais indispensable pour assurer la solidarité et la proximité sur notre territoire. Il s’agit désormais de construire un avenir nouveau pour les départements, en renforçant les compétences des conseils généraux au service des populations.

, , , , , , ,

Commenter

Avenir du Département de l’Oise : les Isariens ont été entendus !

 

Le grand choixPlus de 15 000 réponses ont été reçues dans le cadre de la grande consultation départementale  »Le Grand Choix« , que j’ai lancée face au projet de redécoupage du gouvernement, qui prévoyait le mariage de la Picardie avec la Champagne-Ardenne. Plus de 95% des Isariens refusent ce rapprochement et 56% d’entre eux demandent à rejoindre la région Nord-Pas de Calais.

 

Leur choix a été entendu par les députés, qui proposent désormais une carte à 13 régions, avec la création d’une grande région Picardie-Nord Pas de Calais.

 

Après avoir été à l’initiative de cette première bataille menée aux côtés des Isariens, je poursuis mon combat au service de l’Oise qui a plus que jamais besoin, a fortiori dans une grande région, d’un échelon départemental garant des solidarités territoriales et des services de proximité.

J’ai participé hier à l’Assemblée Nationale à la première réunion du groupe de travail sur le maintien des Conseils généraux dans les territoires ruraux.

 

Les 70 parlementaires (Députés et Sénateurs) présents ont partagé le constat que ni les Régions agrandies ni les intercommunalités ne pourront exercer les compétences des conseils généraux en matière de services de proximité à la population, d’aide aux communes, d’aménagement du territoire et de soutien à la vie associative, culturelle et sportive. La suppression des conseils généraux serait un affaiblissement des territoires ruraux, notamment dans l’Oise qui ne compte pas de métropole mais 3 agglomérations de taille moyenne.

 

L’Oise, pionnière et innovante apportera, sa contribution à cette nouvelle étape de la décentralisation.

, , , , , ,

Commenter

Routes de l’Oise : les agents départementaux se mobilisent au quotidien pour votre sécurité

Département présent

Le Département a fait de la sécurité et de la fluidité sur les routes une priorité. Il en va de la qualité de vie des Isariens et de l’attractivité de l’Oise.

Nos concitoyens attendent de leur service public routier une efficacité et une réactivité permanentes. Pour cette mission, le Conseil général mobilise 340 agents, au quotidien, pour aménager et entretenir les 4 076 km de réseau.

Le Département est le niveau optimal pour l’aménagement et l’entretien des routes : il est porteur d’un véritable projet de territoire, que seule une collectivité de proximité peut porter.

 

Mais comme tous les services publics de proximité portés par le département, celui du réseau routier départemental est mis en danger aujourd’hui par les projets de réformes gouvernementales. Que pourrait-on attendre de décisions prises de Reims ou de Chalons-en Champagne ?

En tant que Président du Conseil général, mais aussi en tant que Sénateur, je me mobilise contre ce projet imposé depuis Paris, pour défendre un service public qui répond efficacement, au quotidien, à l’intérêt des habitants de notre territoire.

, ,

Commenter

Un nouveau centre-bourg à Sacy-le-Petit

Inauguration Sacy Yves Rome Laurence Rossignol

Aux côtés de Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, de Roger Menn, Vice-président du Conseil général, Conseiller général du canton et Président de Oise Habitat, du Maire François Morenc, et de Jean-Marc Deschodt, directeur de l’EPFLO

J’ai visité le 3 juillet le nouveau bourg de Sacy-le-Petit. Nous avons inauguré la nouvelle place communale, créée pour desservir la mairie, la bibliothèque, l’école et l’église, et pour offrir un espace de rencontre aux habitants. Le Conseil général a apporté plus de 233 000 € au projet, d’un total de 682 000 €.

Sacy-le-Petit bénéficie désormais aussi de 14 nouveaux logements locatifs, fruits d’un partenariat étroit entre le bailleur Oise Habitat, le Conseil général (57 000 € de subventions) et l’EPFLO (acquisition des terrains pour la place communale et les logements, soit plus de 550 000€).

Cette opération apporte une preuve supplémentaire de l’utilité de cet outil, créé dès 2007, à l’initiative du Département, pour lever les freins à la construction de logements (notamment le coût du foncier).

L’EPFLO compte désormais 431 communes adhérentes, représentant 641 500 habitants. Son plan pluriannuel d’investissement, de 56,9 millions d’euros, assurera la livraison de 6 000 logements à terme, dont 2 000 sont déjà sortis de terre.

, , , , ,

Commenter

Un nouveau bâtiment pour accueillir les services départementaux d’aide aux communes

imageJ’ai inauguré le 3 juillet dernier le nouveau bâtiment départemental rassemblant en un même lieu la SAO, la CAP’Oise et le SMOTHD, trois outils importants de l’action du Conseil général au service de l’aide aux communes.

 

En lui donnant le nom d’Hervé Carlier, ancien Directeur Général Adjoint du Conseil général, disparu trop tôt, j’ai voulu rendre hommage à un grand bâtisseur, artisan des outils d’ingénierie locale que sont l’EPFLO, de l’ADTO, de la CAP’Oise, de la SAO et du SMOTHD, et qui sont pour ces trois dernières les hôtes de ce bâtiment. Avec ces structures, au service de projets d’ampleur unique en France (comme la mise à très haut débit de tout le territoire, pour amener la fibre optique au domicile de chaque Isarien), le Département apporte la preuve de son efficacité, de son utilité et de son absolue nécessité.

 

C’est pourquoi la réforme territoriale voulue par le gouvernement est à craindre : en appelant à la suppression du département, ce sont l’aménagement et le développement local qui sont mis à mal, en particulier pour les territoires les plus fragiles.

En tant qu’élus, en tant qu’acteurs du service public de proximité, en tant que citoyens, nous devons toutes et tous nous mobiliser pour défendre ce qui fait de l’Oise un département présent, pionnier, attractif et résistant.

, , , , , , , ,

Commenter