Archives de la catégorie AU SERVICE DES COLLECTIVITES

Journées portes ouvertes : découvrez le quotidien des agents du Département

JPOLe 18 octobre, le Département organise sa journée portes-ouvertes pour la deuxième année consécutive, avec plus de 30 sites ouverts au public (centres routiers, casernes de pompiers, collèges, service d’archéologie…).
Chaque jour, les agents du Conseil général entretiennent et sécurisent nos routes, s’occupent de l’environnement éducatif de nos collégiens, veillent sur nos enfants comme sur nos aînés, assurent notre sécurité… Les Isariens ont aujourd’hui l’occasion unique de (re)découvrir les 125 métiers à leur service, en rencontrant les professionnels des routes, de la restauration scolaire, les puéricultrices et infirmiers, les archéologues, les sapeurs-pompiers ou encore, les visiteurs de convivialité.
Les participants peuvent s’immerger dans leur quotidien à travers des dizaines d’ateliers ludiques : initiation aux premiers secours ; démonstrations des engins des sapeurs-pompiers et des agents des routes ; ateliers massages bébé par les agents de la Protection Maternelle et Infantile ; quiz numériques…

A travers cette journée portes ouvertes, le Département rappelle sa présence aux côtés des Isariens, tout au long de leur vie (tout-petits, collégiens, familles, personnes âgées…), sur tout le territoire,  notamment en zone rurale. Je remercie chaleureusement l’ensemble des agents de la collectivité mobilisés ce jour et tout au long de l’année, pour que le Département réponde en toutes circonstances « présent ! ».

, , ,

Commenter

Nouveaux locaux, nouvelles tablettes : le Département et la ville de Clermont investissent pour la jeunesse

Les Sables

Avec le Maire de Clermont, Lionel Ollivier et le Vice-président du Conseil général, chargé du développement économique et de la mise à très haut-débit du territoire, Roger Menn

Le 16 octobre, j’ai eu le plaisir de revenir à Clermont inaugurer la seconde partie des travaux à l’école Les Sables, après le nouveau restaurant scolaire : la création de nouveaux espaces pour les élèves de maternelle, un dortoir, deux salles de classe et des sanitaires. Au total, le Département aura apporté 413 000 € à la commune pour préparer, ensemble, l’avenir des jeunes.

 

Préparer l’avenir, c’est aussi ouvrir au plus grand nombre l’accès aux outils numériques. C’est pourquoi j’ai choisi de soutenir, dans le cadre de ma réserve parlementaire, le programme d’équipement numérique des écoles de la municipalité de Clermont : le 16 octobre, chacune des écoles maternelles de la commune a ainsi pu recevoir son lot de tablettes.

 

 

photo 2

Cette initiative locale complète et renforce le programme départemental pour lutter contre la fracture numérique : Ordi60, la dotation de tous les élèves de 6ème de l’Oise en tablette numérique ; le « très haut débit pour tous », la fibre optique (débits 200 fois supérieurs à l’Adsl) à domicile, sans frais de raccordement, avec le programme « Oise Très Haut Débit »…

 

A l’heure où, de toute part, on veut faire croire que collectivités riment avec gabegie, il est bon de rappeler combien les investissements conjoints des communes et du Département sont, au contraire, indispensables au développement de services publics de qualité, innovants et pionniers.

, , , , ,

Commenter

L’Oise accueille le Colloque national de la « mobilité courante »

SMTCO 119Durant toute la journée, l’Oise accueille le Colloque national de la « mobilité courante », à l’Université de Technologie de Compiègne. Les décideurs de France entière sont venus échanger sur cette question aux enjeux considérables : il s’agit de poser les conditions du développement économique territorial, tout en préservant notre cadre de vie. La réponse est pourtant connue : il nous revient de développer les alternatives à la « voiture-solo ».

 

L’Oise est particulièrement concernée par les questions de mobilité : dans notre territoire, mi-urbain mi-rural, aux portes de l’Ile-de-France, les Isariens parcourent en moyenne chaque jour deux fois plus de kilomètres que la moyenne nationale pour se rendre à leur travail. Face à ces défis, le Département a déployé en 10 ans une politique de mobilité innovante et performante, qui lui vaut d’accueillir aujourd’hui le Colloque national.

Dans l’Oise, nous avons avant tout voulu simplifier la prise de décision entre tous les acteurs du territoire : le Syndicat Mixte des Transports Collectifs de l’Oise a été créé pour coordonner les initiatives de chacune des 14 autorités organisatrices de transport.

Nous avons attaché un soin particulier à développer toutes les alternatives à la voiture-solo : le dispositif Covoitur’Oise, avec ses 9 points de rencontre dans l’Oise (30 avant fin 2015), et la plateforme web ; la Trans’Oise, la voie de circulation douce qui s’étire sur 100 km. Lire la suite »

, , , , ,

Commenter

Le Conseil général de l’Oise reçoit le « TERRITORIA d’Or » pour son Service départemental de convivialité

TerritoriaLe Conseil général de l’Oise vient de se voir attribuer le « TERRITORIA d’OR » pour la création du « Service départemental de convivialité ». J’aurai l’honneur de recevoir ce Prix au nom du Département le 5 novembre prochain, au Sénat.

 

Depuis 1986, l’Observatoire National de l’Innovation Publique valorise les innovations des collectivités territoriales par le Prix TERRITORIA. Ce prix distingue les collectivités qui osent l’innovation pour améliorer le  service public.

 

Ce prix vient reconnaître le Conseil général de l’Oise dans sa démarche d’amélioration des services de solidarité. Il confirme la justesse de notre ambition, à savoir l’adaptation du service public aux attentes et aux besoins des habitants de l’Oise.

 

Ce Prix démontre la force des Départements, échelons de proximité, pour transformer le quotidien et favoriser le « bien vivre ensemble ».

 

Le service départemental de convivialité répond en effet à un double objectif : rompre l’isolement des personnes âgées et favoriser l’insertion des jeunes éloignés de l’emploi. Au-delà des interventions classiques ou d’aides à domicile orientées vers le soin et/ou l’aide-ménagère, il s’agit d’offrir aux personnes âgées une écoute, un soutien, les stimuler et leur apporter un réconfort. A travers ces visites de convivialité, les bénéficiaires partagent un peu de leur quotidien d’une manière agréable.

 

Depuis la création de ce service départemental fin 2013, 73 jeunes ont été recrutés pour cette mission et plus de 840 personnes âgées ont été accompagnées. L’Oise pionnière est une réalité, aujourd’hui reconnue dans le champ des solidarités territoriales.

, , ,

Commenter

La restauration scolaire dans l’Oise attire l’attention jusqu’aux Etats-Unis

Plaisir à la cantineLe 15 octobre, le collège de Marseille-en-Beauvaisis a accueilli une délégation composée de représentants de New York, Orlando, Chicago, Dallas et Miami, venus découvrir le savoir-faire des chefs cuisiniers et de leurs équipes.

 

Le Département assure la restauration scolaire des 38 000 collégiens de l’Oise, soit 28 000 repas chaque jour, plus de 4 millions par an. Pour accomplir cette mission d’ampleur, notre collectivité accorde la plus grande importance à la qualité de la formation des chefs de restauration. Chaque année, plusieurs équipes participent ainsi activement à la formation « Plaisir à la cantine », proposée par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (DRAAF), en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé et le Rectorat.

 

Pour que manger à la cantine soit un réel plaisir, le Département fait appel à deux ingrédients indispensables. Le premier est l’éducation au goût et à la nutrition : combiner la formation des chefs et de leurs équipes, les animations culinaires proposées aux élèves et les actions éducatives impliquant l’ensemble de la communauté éducative. Notre collectivité invite par exemple en classe des sportifs de haut niveau, pour échanger les collégiens sur l’importance de l’alimentation dans le cadre de l’activité physique.

Le second ingrédient est le partenariat : le Département travaille en lien étroit avec les producteurs locaux pour faire découvrir aux collégiens les saveurs de l’Oise. Chaque année, lors de la semaine des « Saveurs de l’Oise », nos chefs cuisiniers inventent pour les jeunes des menus spéciaux avec des produits du terroir local. De ces échanges avec les producteurs locaux est né un livre de recettes, « Les Saveurs de l’Oise », que chacun peut consulter en ligne et reproduire chez soi. Lors du Marché Fermier, le Conseil général organise également les un concours de cuisine, « les Toqués isariens » : 8 binômes de chefs des collèges rivalisent d’ingéniosité à partir de produits du terroir de l’Oise pour concocter les meilleurs plats.

 

Le Département, proche des Isariens dès le plus jeune âge, contribue ainsi, par ses initiatives en cuisine, à promouvoir le « bien-vivre » dans l’Oise.

, , , , , ,

Commenter

Marché Fermier de l’Oise : à la rencontre des producteurs isariens

Remise des récompenses aux producteurs locaux. Un savoir-faire "Made in Oise" que le Conseil général s'attache à faire connaître.

Remise des récompenses aux producteurs locaux. Un savoir-faire « Made in Oise » que le Conseil général s’attache à faire connaître.

Le 12 octobre, l’Hôtel du Département a ouvert ses portes pour la 10ème édition du Marché Fermier, le plus grand marché de producteurs de l’Oise. Le Conseil général met ainsi en lumière les Isariens qui créent et transmettent notre terroir, plus de 70 exposants, agriculteurs, cuisiniers et restaurateurs, bénévoles du développement durable… Ensemble, ils reflètent le dynamisme de nos territoires, leurs savoir-faire, et attestent de la qualité de vie dans l’Oise.

Le Marché Fermier est l’un des rares moments où les Isariens peuvent échanger directement avec les producteurs et les artisans de toute l’Oise. A travers cette manifestation, le Département montre que des modes de consommation alternative sont possibles : privilégier les circuits courts, l’achat de produits locaux, dont on est assuré de la traçabilité et du goût.
Ces produits ont particulièrement été valorisés lors du concours de cuisine « Les Toqués Isariens » : les chefs et agents de restauration des collèges de l’Oise ont concocté durant cette journée des plats originaux, facilement réalisables chez soi, à partir d’un panier d’aliments sélectionnés sur le Marché Fermier.

Par l’ensemble de ces initiatives, notre collectivité rappelle sa détermination à maintenir des réseaux de proximité forts sur son territoire. C’est le fil rouge qui guide l’action du Conseil général de l’Oise, terre rurale par excellence : créer, réveiller, mobiliser les énergies de tous les acteurs locaux pour mieux affirmer une ruralité vivante.

, , , ,

Commenter

132ème congrès départemental des pompiers de l’Oise

SDIS TilléLe 11 octobre, le Centre Départemental d’Incendie et de Secours, à Tillé, a accueilli l’ensemble des sapeurs-pompiers et personnels du SDIS60 pour le 132ème congrès des pompiers de l’Oise, en présence du Colonel Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs pompiers de France.

 

J’ai tenu un message clair : le modèle français de sécurité civile qui fait ses preuves doit être conforté.

Notre modèle, c’est d’abord le partage des responsabilités entre l’Etat régulateur et coordinateur et les collectivités, principaux financeurs des SDIS. L’Oise illustre cette capacité d’initiative locale et cette effort constant pour améliorer les conditions d’exercice de ses pompies : notre collectivité conduit une politique énergique d’investissements, dont le Centre Départemental à Tillé est la vitrine, aux côtés des nombreuses rénovations-constructions de casernes (9 batiments) et du renouvellement du matériel. Le Département témoigne de son soutien sans faille à ses pompiers, en apportant encore 30 millions d’euros en 2014.

Jeunes volontaires SDIS Yves RomeLe modèle « à la française », c’est aussi la complémentarité entre l’engagement des sapeurs-papiers professionnels et celui des sapeurs-pompiers volontaires. Pour inciter au volontariat, j’ai d’ailleurs fait adopter à la Conférence Nationale d’Incendie et de Secours (CNIS), en juillet dernier, le principe d’une revalorisation automatique annuelle des indemnités. Dans l’Oise, le souci permanent du Département d’encourager ses bénévoles (remise de matériel, sensibilisation…) porte ses fruits, puisqu’on observe une hausse de +5% des volontaires ces dernières années.

 

L’Oise en est le modèle : la départementalisation, instaurée par une loi de 1996, a montré son efficacité, amenant à une structuration cohérente du service à l’échelon départemental, tant pour l’implantation des centres, que pour la réponse à l’urgence et la modernisation des moyens. Les Conseils généraux, premiers financeurs des SDIS, ont puissamment contribué à cette modernisation. La maille départementale  est indispensable au service public de proximité, comme je l’ai rappelé la semaine dernière encore au Ministre de l’Intérieur lors du congrès national des sapeurs-pompiers en Avignon. Veillons tous à ne pas fragiliser ce qui fonctionne. Ce modèle français de secours, nos voisins européens nous l’envient et nous en sommes fiers.

, , ,

Commenter

Bientôt une nouvelle résidence à Bailleul-sur-Thérain

Aux côtés de Roger Menn,  Président de Oise Habitat et Vice-président du Conseil général et Béatrice Lejeune, Maire de Bailleul-sur-Thérain et Vice-présidente de la Région

Aux côtés de Roger Menn, Président de Oise Habitat et Vice-président du Conseil général et Béatrice Lejeune, Maire de Bailleul-sur-Thérain et Vice-présidente de la Région

J’ai posé la première pierre d’une opération immobilière à Bailleul-sur-Thérain, la future résidence « Les Colverts » : 9 logements labellisés « Habitat et Environnement » et répondant à la plus haute réglementation thermique en vigueur. Les travaux sont prévus pour durer 12 mois.

 

Même si la crise de l’immobilier affecte toute la France (rareté et cherté du foncier, ponction des bailleurs sociaux…), l’Oise continue de construire et de développer une offre de logement de qualité, à coût abordable. Le Département a en effet créé les outils pour soutenir les partenaires locaux, comme l’Etablissement Public Foncier de l’Oise (EPFLO, qui prévoit la construction de 5 500 logements à terme), pour acquérir du foncier à moindre coût, et le Fonds Départemental d’Intervention en faveur du Logement (FDIL), en faveur des bailleurs.

Le projet à Bailleul-sur-Thérain illustre l’utilité de ces dispositifs : l’EPFLO est intervenu pour l’acquisition du terrain (125 000 €) et les bailleurs ont reçu une aide de 37 000€ du Département.

Le lancement de cette opération  rappelle l’attachement du Département à accompagner les communes dans la réalisation de leurs projets, pour assurer la vitalité du territoire isarien.

, , , , , ,

Commenter

« Oise Très Haut Débit » : les élus rassemblés pour l’Oise numérique

Yves Rome Oise Très Haut DébitJ’ai réuni le 9 octobre à l’Hôtel du Département le Comité syndical du Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit, chargé du projet le raccordement à la fibre optique (débits 200 fois supérieurs à l’Adsl) de chaque Isarien, à domicile, sans frais, en moins de 10 ans.

Les travaux sont déjà engagés dans 21 communes de l’année 1 du plan. Ces habitants bénéficieront des nouveaux services dès le 1er trimestre 2015.

Ce grand chantier départemental, d’une ampleur inédite en France (10 000 km de fibre à déployer en moins de 10 ans), est une bouffée d’oxygène pour l’économie locale : 140 emplois directs ont déjà été créés et on en attend 200 emplois au plus fort du projet. Le groupement Bouygues /Axione/Sobeca s’est engagé à réaliser 30 000 heures d’insertion, en partenariat avec les structures locales chargées de l’insertion et Pôle Emploi, pour accompagner les personnes les plus éloignées de l’emploi.

 

Les collectivités locales ont compris que l’aménagement numérique est une voie d’avenir pour leurs territoires : la démarche partenariale engagée avec le Syndicat mixte est un franc succès, puisqu’il fédère déjà 519 communes.

Grâce à cette force de frappe, le Syndicat est ainsi en passe de signer des conditions de prêt particulièrement avantageuses avec la Caisse des Dépôts à un taux préférentiel de 3% seulement sur 25 ans. Le Syndicat a décidé d’en faire bénéficier les communes et leurs groupements qui le souhaitent, pour faciliter le règlement du reste à charge, 370€ actualisés par prise.

 

Toutes les conditions sont remplies pour concrétiser l’Oise numérique, pionnière : la révolution numérique est bien en marche dans le département !

, , , ,

Commenter

14-18, l’Oise dans la Grande Guerre

L'Oise dans la grande guerreDu 8 octobre au 14 novembre, l’Hôtel du Département accueille une exposition inédite : « 14-18, L’Oise dans la Grande Guerre », réalisée par les Archives départementales dans le cadre des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale.

Il y a 100 ans, la France et l’Europe basculaient la bataille la plus violente de l’histoire humaine. En quelques semaines, l’Oise se trouvait au cœur du conflit, déjà en partie occupée. La Grande Guerre laissera le territoire en deuil et en ruines, détruite jusqu’à 80% au Nord Est, particulièrement dans le Noyonnais.

C’est pour présenter la diversité et l’intensité de ces expériences que le Département a souhaité réaliser cette exposition : grâce aux objets et aux documents d’archives, elle permet de mieux comprendre les combats et la vie des civils, et de leur rendre un hommage appuyé.

J’ai souhaité que cette exposition utilise largement les outils numériques, pour rendre la visite interactive et pour toucher un public le plus large possible : bornes tactiles ; exposition virtuelle sur www.14-18.fr, déjà labellisé par la mission du Centenaire et bientôt enrichie d’un espace pédagogique pour les enseignants et le jeune public.

 

Cette exposition s’inscrit dans un ensemble de commémorations du Département à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre. En plus du soutien constant aux associations d’anciens combattants et du souvenir et du dispositif « Histoire et Mémoire » dans les collèges, le Conseil général a organisé deux soirées consacrées à Jean Jaurès et propose une exposition itinérante réalisée par la Fondation Jaurès.

Pour donner une dimension particulière à la commémoration du centenaire dans l’Oise, le Département a lancé en 2013 un appel à projet territorial. 67 dossiers ont été labellisés « 14-18 l’Oise se souvient » pour valoriser les témoignages et faciliter la transmission par les collectivités, les établissements d’enseignement et les associations isariennes.

Le Département souhaite ainsi marquer l’importance particulière du Centenaire sur notre territoire et soutenir l’implication de passionnés pour transmettre au plus grand nombre les leçons de notre passé.

Un siècle plus tard, cette guerre fondatrice, cette « grande » guerre continue de nous enseigner combien la Paix et la Liberté sont précieuses. Commémorer le Centenaire de la Grande Guerre nous rappelle qu’une Nation n’est jamais aussi forte que lorsqu’elle est rassemblée autour des valeurs républicaines et d’un message universel.

 

Consultez mon discours d’ouverture de l’exposition.

, , , ,

Commenter