Archives de la catégorie AU SERVICE DES COLLECTIVITES

Perturbations des trains dans l’Oise : la situation ne peut plus durer !

J’ai rencontré hier le président de la SNCF, Guillaume Pépy, aux côtés de collègues parlementaires de Picardie. Je lui ai fait part du vif mécontentement d’un nombre croissant d’Isariens, usagers des lignes TER.

 

Même si le transport régional de passagers ne relève pas de la compétence du Département, je considère la mobilité des Isariens comme une priorité, indispensable à l’emploi, à l’éducation et à la formation.

Or, depuis le mois de juillet, la situation ne cesse d’empirer : les usagers sont confrontés quotidiennement aux annulations de trains, aux retards et aux perturbations sur les lignes. J’ai été saisi de ce problème par de très nombreux Isariens et j’ai moi-même constaté ces désagréments lors de mes déplacements.

Cette situation, qui reste dans l’impasse, n’a que trop duré : elle fait peser une menace grave sur l’emploi des Isariens et nous ne pouvons l’accepter.

 

Hier, j’ai donc rappelé l’ensemble de ces éléments au Président de la SNCF et j’ai fermement demandé à ce qu’une solution soit trouvée dans les plus brefs délais.

 

Je ne manquerai pas, cher Isarien, chère Isarienne, de vous tenir informés.

, , , , ,

Commenter

8èmes Rencontres internationales des PPP

En présence de M. Salim Bensmail, Directeur de la Mission d'Appui aux Partenariats Public-Privé à la Direction générale du Trésor du Ministère des Finances et de Frédéric CUVILLIER, ancien ministre

En présence de M. Salim Bensmail, Directeur de la Mission d’Appui aux Partenariats Public-Privé à la Direction générale du Trésor du Ministère des Finances et de Frédéric CUVILLIER, ancien ministre

Lors des 8èmes « Rencontres internationales des PPP », les représentants du Club des PPP et Salim Bensmail, Directeur de la Mission d’Appui aux Partenariats Public-Privé du Ministère des Finances, m’ont remis le « Prix du Triple Play Gagnant », pour mon travail en matière de numérique.

 

L’aménagement numérique du territoire constitue un atout indispensable pour que la France retrouve le chemin de l’innovation et renoue avec la croissance. Les collectivités peuvent jouer ce rôle d’aménageurs locaux, à condition que l’Etat-stratège leur accorde sa confiance et leur donne les moyens de déployer pleinement leurs initiatives.

C’est précisément pour lever les freins à l’investissement des collectivités que je m’engage depuis plusieurs années à l’échelle départementale (Oise Très Haut Débit , la fibre optique au domicile de chaque Isarien en moins de 10 ans, sans frais de raccordement), à l’Avicca et par mes préconisations au Sénat (rapport « Etat, opérateurs, collectivités territoriales : le triple play gagnant du très haut débit« ).

 

Je suis donc particulièrement honoré d’avoir reçu ce « Prix du Triple Play Gagnant », qui représente un encouragement supplémentaire à poursuivre mon travail, pour des territoires toujours plus connectés, solidaires et innovants.

, , , , ,

Commenter

Le rôle décisif des Départements est désormais reconnu : l’échelon départemental sera bien préservé

Le Premier Ministre Manuel Valls s’est exprimé hier au Sénat pour préciser le projet de réforme territoriale en cours. Il a notamment annoncé le maintien des Départements :

« Je n’ai jamais dit : « Dans cinq ans, le département sera supprimé » ! Avançons, menons des expérimentations pour conserver un échelon garant de la solidarité et de la cohésion territoriale. Le Gouvernement n’entend donc nullement le supprimer ; cherchons ensemble la bonne formule. »

 

Je me félicite de cette avancée, obtenue grâce au travail constant et cohérent des Sénateurs. Nous faisons valoir, depuis plusieurs mois, le rôle décisif de l’échelon départemental pour favoriser l’égalité entre les territoires et pour défendre les zones rurales. Notre voix a été entendue : l’utilité des Départements fait désormais consensus.

Il s’agit d’une avancée décisive pour la protection des territoires et celle des populations les plus fragiles.

 

Le Département de l’Oise est bien l’exemple de cette vitalité et de cette capacité d’innovation qui irriguent les territoires, comme le rappellent l’attribution ce mois de deux Prix Territoria de l’Innovation à notre collectivité, pour la création du service des Visiteurs de convivialité et pour le dispositif d’histoire et de mémoire.

, , , ,

Commenter

« Le SMABT étend le dispositif d’insonorisation »

logo-SMABT_07Le Syndicat Mixte de l’Aéroport de Beauvais-Tillé, réunissant le Département, la Région et la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis pour la gestion de la plateforme, a décidé d’élargir le fonds d’aide à l’insonorisation des riverains.

Jusqu’à présent, seuls les Isariens résidant dans le périmètre du « Plan de gêne sonore » pouvaient prétendre au dispositif, initié en 2012 et financé par les taxes sur les nuisances aériennes. Désormais, la très grande majorité des riverains concernés par les nuisances seront éligibles, soit 320 bâtiments supplémentaires. Ils pourront bénéficier d’une subvention correspondant à 40% du montant des travaux d’insonorisation de leur logement.

Ce dispositif est unique en France. Il s’inscrit dans un cadre déjà très strict défini par le SMABT, comprenant un couvre-feu intégral de minuit à 5h, la définition de trajectoires respectueuses, la mise en place du système de descente continue… Grâce aux mesures adoptées par les collectivités, l’aéroport de Beauvais-Tillé présente l’impact environnemental le plus faible de France.

Oise Hebdo revient sur cette décision dans son édition du 29 octobre. Retrouvez ici l’article :

SMABT Oise Hebdo

, , , ,

Commenter

Opération « tout-en-un » à Estrées-Saint-Denis : de nouveaux logements et des services médicaux rassemblés en un lieu unique

EstréesLa commune d’Estrées-Saint-Denis renforce son offre de logement, tout en inventant les réponses nécessaires contre la désertification médicale. J’ai inauguré le 27 octobre 30 nouveaux logements, situés à proximité du centre-ville, certifiés Très Haute Performance Energétique et à coût abordable.

La réalisation, originale, inclut également un laboratoire d’analyses et une maison médicale (2 cabinets d’infirmiers, un dentiste, un podologue et un ostéopathe). Les médecins sont ainsi installés au plus près des habitants.

Le Département a soutenu le programme à hauteur de 116 000 €, aux côtés de la commune, de la Région, du collecteur 1% Logement et de l’OPAC de l’Oise. Ce partenariat entre tous les acteurs locaux illustre l’utilité du « millefeuille territorial » pour répondre aux besoins des habitants.

GH5A0164C’est précisément pour soutenir l’effort de construction de ses partenaires locaux que le Département a créé, dès 2004, les outils nécessaires aux bailleurs (avec le Fonds Départemental d’Intervention en faveur du logement), aux communes et à leurs groupements (avec l’Etablissement Public Foncier de l’Oise). Au total, plus de 7 500 logements accessibles à tous ont pu voir le jour grâce aux aides départementales.

 

L’inauguration de ce jour à Estrées-Saint-Denis est un modèle à reproduire dans les autres communes du département. Le Conseil général répondra une nouvelle fois « Présent ! ».

, , , , ,

Commenter

Très Haut Débit dans l’Oise : ERDF et le Syndicat d’Electricité 60 facilitent le déploiement de la fibre optique par le SMOTHD

Signature convention ERDF SE60 SMOTHD

Aux côtés de Béatrice Lejeune, Vice-présidente de la Région et Maire de Bailleul-sur-Thérain, Jean-Paul Douet, Vice-président du Conseil général de l’Oise, et Laurent Pagny, Maire de Hermes

Le 23 octobre, j’ai participé à la signature de convention entre le Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit, ERDF et le Syndicat d’Electricité 60, prévoyant la mise à disposition des supports électriques aériens existants pour l’installation de la fibre optique. Au total, près de 769 km de réseau de fibre seront ainsi installés dans les prochaines années, sans impact sur la qualité de la fourniture d’électricité dans l’Oise.

 

Cette convention complète l’accord déjà conclu entre le Département et ERDF sur l’échange de données, en avril 2013, pour mieux connaître les réseaux et optimiser le déploiement du très haut débit.

 

Ces décisions montrent bien que sur ce dossier, la mobilisation de toutes les énergies est exemplaire.

 

Le programme « Oise Très Haut Débit » initié par le Département avance ainsi efficacement : les travaux sont actuellement en cours dans les 21 communes en première année, soit 14 000 prises à construire d’ici décembre 2014, et les études sont lancées pour les 67 communes de l’année 2, pour la construction de 40 000 prises.

 

Commenter

La France a besoin d’une démocratie de proximité

J’ai signé la tribune de mon collègue Germinal Peiro, Député de Dordogne et Vice-président du Conseil général, aux côtés de 50 autres parlementaires :

 

« La France a besoin d’une démocratie de proximité

Quelle France demain ? Quelle liberté ? Quelle égalité ? Quelle fraternité ? A l’égard de l’emploi, des services publics, de la culture, des territoires … A ces questions, la chronique quotidienne semble indiquer que nous ne savons plus répondre.
Force est de constater que les politiques européennes ou nationales menées jusqu’à aujourd’hui ne répondent pas aux attentes de nos concitoyens. Nous avons échoué à endiguer le creusement des inégalités. Pire, une France à deux vitesses, que nous pensions derrière nous, a émergé entre les métropoles, toujours plus attractives, et ce que Christophe Guilluy a nommé «la France périphérique », celle des territoires que la Nation a oubliés, pensant paresseusement qu’elle accrocherait naturellement les wagons d’une croissance mondiale qui s’annonçait infinie.
Pour les grandes métropoles, consacrées par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles votée en 2013, tous les feux sont au vert. Elles concentrent les populations au niveau social et culturel le plus élevé et produisent l’essentiel des richesses en générant les deux tiers du PIB national.
Pour l’autre France, les feux sont passés de l’orange au rouge en une trentaine d’années. C’est dans ces territoires de petites et moyennes villes et de zones rurales éloignées des dynamiques mondiales, que continuent de se concentrer les fermetures d’usines, la précarité et les difficultés d’accès à des services publics désormais aussi élémentaires que la téléphonie mobile ou le haut débit.

Lire la suite »

Commenter

Journées portes ouvertes : découvrez le quotidien des agents du Département

JPOLe 18 octobre, le Département organise sa journée portes-ouvertes pour la deuxième année consécutive, avec plus de 30 sites ouverts au public (centres routiers, casernes de pompiers, collèges, service d’archéologie…).
Chaque jour, les agents du Conseil général entretiennent et sécurisent nos routes, s’occupent de l’environnement éducatif de nos collégiens, veillent sur nos enfants comme sur nos aînés, assurent notre sécurité… Les Isariens ont aujourd’hui l’occasion unique de (re)découvrir les 125 métiers à leur service, en rencontrant les professionnels des routes, de la restauration scolaire, les puéricultrices et infirmiers, les archéologues, les sapeurs-pompiers ou encore, les visiteurs de convivialité.
Les participants peuvent s’immerger dans leur quotidien à travers des dizaines d’ateliers ludiques : initiation aux premiers secours ; démonstrations des engins des sapeurs-pompiers et des agents des routes ; ateliers massages bébé par les agents de la Protection Maternelle et Infantile ; quiz numériques…

A travers cette journée portes ouvertes, le Département rappelle sa présence aux côtés des Isariens, tout au long de leur vie (tout-petits, collégiens, familles, personnes âgées…), sur tout le territoire,  notamment en zone rurale. Je remercie chaleureusement l’ensemble des agents de la collectivité mobilisés ce jour et tout au long de l’année, pour que le Département réponde en toutes circonstances « présent ! ».

, , ,

Commenter

Nouveaux locaux, nouvelles tablettes : le Département et la ville de Clermont investissent pour la jeunesse

Les Sables

Avec le Maire de Clermont, Lionel Ollivier et le Vice-président du Conseil général, chargé du développement économique et de la mise à très haut-débit du territoire, Roger Menn

Le 16 octobre, j’ai eu le plaisir de revenir à Clermont inaugurer la seconde partie des travaux à l’école Les Sables, après le nouveau restaurant scolaire : la création de nouveaux espaces pour les élèves de maternelle, un dortoir, deux salles de classe et des sanitaires. Au total, le Département aura apporté 413 000 € à la commune pour préparer, ensemble, l’avenir des jeunes.

 

Préparer l’avenir, c’est aussi ouvrir au plus grand nombre l’accès aux outils numériques. C’est pourquoi j’ai choisi de soutenir, dans le cadre de ma réserve parlementaire, le programme d’équipement numérique des écoles de la municipalité de Clermont : le 16 octobre, chacune des écoles maternelles de la commune a ainsi pu recevoir son lot de tablettes.

 

 

photo 2

Cette initiative locale complète et renforce le programme départemental pour lutter contre la fracture numérique : Ordi60, la dotation de tous les élèves de 6ème de l’Oise en tablette numérique ; le « très haut débit pour tous », la fibre optique (débits 200 fois supérieurs à l’Adsl) à domicile, sans frais de raccordement, avec le programme « Oise Très Haut Débit »…

 

A l’heure où, de toute part, on veut faire croire que collectivités riment avec gabegie, il est bon de rappeler combien les investissements conjoints des communes et du Département sont, au contraire, indispensables au développement de services publics de qualité, innovants et pionniers.

, , , , ,

Commenter

L’Oise accueille le Colloque national de la « mobilité courante »

SMTCO 119Durant toute la journée, l’Oise accueille le Colloque national de la « mobilité courante », à l’Université de Technologie de Compiègne. Les décideurs de France entière sont venus échanger sur cette question aux enjeux considérables : il s’agit de poser les conditions du développement économique territorial, tout en préservant notre cadre de vie. La réponse est pourtant connue : il nous revient de développer les alternatives à la « voiture-solo ».

 

L’Oise est particulièrement concernée par les questions de mobilité : dans notre territoire, mi-urbain mi-rural, aux portes de l’Ile-de-France, les Isariens parcourent en moyenne chaque jour deux fois plus de kilomètres que la moyenne nationale pour se rendre à leur travail. Face à ces défis, le Département a déployé en 10 ans une politique de mobilité innovante et performante, qui lui vaut d’accueillir aujourd’hui le Colloque national.

Dans l’Oise, nous avons avant tout voulu simplifier la prise de décision entre tous les acteurs du territoire : le Syndicat Mixte des Transports Collectifs de l’Oise a été créé pour coordonner les initiatives de chacune des 14 autorités organisatrices de transport.

Nous avons attaché un soin particulier à développer toutes les alternatives à la voiture-solo : le dispositif Covoitur’Oise, avec ses 9 points de rencontre dans l’Oise (30 avant fin 2015), et la plateforme web ; la Trans’Oise, la voie de circulation douce qui s’étire sur 100 km. Lire la suite »

, , , , ,

Commenter