Archives de la catégorie CHAQUE JOUR A VOS COTES

Ordi6 : Les collégiens de l’Oise passent à la tablette

Dans le cadre du programme Ordi60, le Conseil général de l’Oise apporte un soutien de poids à la scolarité en dotant de tablettes tactiles les élèves entrés cette année en 6ème. Des outils à la pointe de la technologie qui assureront aux élèves l’accès à des contenus pédagogiques numériques, à tout moment et en tout lieu.

Avec Ordi60, comme avec le très haut débit, c’est l’Oise de demain que nous façonnons, pour vous et pour vos enfants.

Première remise de tablettes tactiles Ordi60 à Bresles, ce 5 décembre, au cours de laquelle j'ai pu rappeler l’évolution majeure que constitue cet outil en termes d’accès à l’information en ligne et au contenu pédagogique.

Première remise de tablettes tactiles Ordi60 à Bresles, ce 5 décembre, en présence d’Alain Blanchard, Vice-Président en charge de l’éducation et de la jeunesse.

Cinq ans après la première distribution d’ordinateurs aux collégiens de l’Oise, le Conseil général donne cette année un nouvel élan au programme Ordi60. Depuis le 5 décembre, le Département dote de tablettes tactiles les 11 000 collégiens de 6ème de l’Oise !

Le numérique est au cœur des collèges de l’Oise

Notre collectivité mène un projet ambitieux d’équipement numérique des collèges (1 ordinateur fixe pour 5 élèves en 2012, salles multimédia, tableaux blancs interactifs, accès au Très Haut Débit les collèges de l’Oise dès 2011).

Dans le cadre de cette politique globale du numérique dans les établissements scolaires, nous avons mis en place l’Espace Numérique de Travail (ENT). Depuis 2011, tous les collèges publics du département bénéficient de l’ENT. Cette plateforme est devenue incontournable pour moderniser les relations parents-enseignants en offrant à toutes les familles des services numériques pour suivre et accompagner la scolarité de leurs enfants.

Au cœur du programme numérique du Conseil général pour les collégiens, se trouve bien sûr le dispositif Ordi60.

Le dispositif Ordi60, au cœur de la modernité éducative   

Le dispositif Ordi60 du Conseil général vise à réduire la fracture numérique et à favoriser la réussite des élèves. Depuis 2009, 80 000 ordinateurs portables ont été distribués aux élèves et enseignants. Cette année, 11 000 élèves de 6éme bénéficieront à leur tour de cet outil.

Depuis plusieurs années, nous réfléchissons à la manière d’inscrire le dispositif Ordi60 au cœur de la classe. C’était le cas avec les classes numériques ou encore avec le netbook distribué l’année dernière. Le passage à la tablette vient couronner cette évolution : la tablette ouvre la voie au cartable numérique. Elle contient de nombreux outils et applications pédagogiques. Elle donne accès à Paraschool, site de soutien scolaire individualisé auquel le Conseil Général inscrit tous les collégiens, et à de nombreuses applications pédagogiques sélectionnées avec l’aide du rectorat.

De nouvelles pratiques pédagogiques vont pouvoir se développer grâce à ces applications. En effet, elles donnent la possibilité de jouer du piano sur sa tablette, de réaliser des exercices, de visiter le Louvre, de consulter des dictionnaires,  de parcourir la planète ou encore de pratiquer son anglais, soit autant de nouvelles manières d’apprendre.

Une éducation au numérique et par le numérique

Les jeunes ne sont pas tous égaux face au numérique. Malgré la familiarité et la rapidité d’acquisition de la génération numérique, une éducation spécifique aux usages doit être apportée aux jeunes.

L’accompagnement éducatif doit donc être placé au cœur du dispositif. A cet effet, nous avons noué depuis cinq ans un partenariat avec l’Education nationale, pour développer en commun les technologies éducatives dans les collèges publics du département et l’éducation à leurs usages.

11 000 tablettes tactiles distribuées cette année aux collégiens de l’Oise par le Conseil général.

LORDI 60_affiche_21x27ES DATES CLÉS D’ORDI60

• 2004
Le Département ouvre un grand chantier pour un collège numérique et des apprentissages interactifs.
• 2005-2008
Les établissements sont équipés en tableaux blancs interactifs et en ordinateurs fixes (1 pour 5 élèves, un niveau supérieur à la moyenne nationale).
• 2008
Le projet de distribution d’ordinateurs portables aux collégiens de l’Oise est voté par la majorité départementale en juin.
• 2009
Les premiers ordinateurs portables sont distribués dans les collèges du département.
• 2012-2013
Les élèves de 6e sont équipés de Netbook, des ordinateurs de petite taille.
• 2013-2014
Les tablettes remplacent les ordinateurs.

Retrouvez plus d’infos sur www.oise.fr et peo60.fr

Commenter

Le Très Haut débit dans l’Oise : c’est parti !


Les premiers coups de pioche des travaux d’installation de la fibre optique pour l’Internet à Très Haut Débit (THD) viennent d’être donnés ce lundi 2 décembre à Gouvieux (photo), Hermes et La Neuville-en-Hez.

 

 

 

 

 

Le Département de l’Oise a pris conscience, dès 2004, des enjeux de compétitivité et d’attractivité pour le devenir de son territoire et a décidé d’agir fortement pour l’aménagement numérique.

D’abord en matière de Haut Débit, avec une Délégation de service public TELOISE, dont l’objectif de rendre éligible 100% du territoire isarien à l’ADSL est atteint depuis 2012. A cet effet, 63,3 M€ d’investissements ont été injectés dont 47% de financement public, 1 100 km de câbles optiques ont été installés, permettant le raccordement des 81 collèges isariens et de 86 zones d’activité à la fibre optique.

Fort de ces résultats tangibles et face à l’évolution des usages et aux besoins en débit supérieur, le Conseil général a souhaité engager en 2012 une nouvelle étape en choisissant de passer l’Oise à Très Haut Débit.

A ce titre, un plan départemental ambitieux de raccordement de l’ensemble des foyers isariens à la fibre optique 100 M/bts a été adopté à l’unanimité de l’Assemblée départementale, pour un montant total de 263,5M€.

Pour assurer sa concrétisation, le Département a initié une démarche partenariale, en s’associant les financements de l’Europe, de l’Etat (53,8M€) et de la Région (16 M€) et en constituant le 6 juin dernier un Syndicat mixte ouvert « Oise Très Haut Débit », (SMOTHD), regroupant intercommunalités et communes appelés à soutenir ce plan. Le SMOTHD, dont l’objectif est de mener à bien le déploiement de la fibre, compte déjà à ce jour plus de 350 communes adhérentes, soit plus de 55% du périmètre concerné. Quel belle réussite, ne nous privons pas de le dire !

Au total, ce seront 10 000 km de fibre optique qui seront déployés et 278 000 prises FTTH construites en moins 7 ans, selon une programmation annuelle.

Ce plan Oise Très Haut Débit illustre la détermination du Conseil général à renforcer la compétitivité de nos territoires, à assurer l’égalité territoriale en luttant contre la fracture numérique et le sentiment d’isolement des populations, en particulier en zones rurales.

Commenter

« Jeunes talents de l’Oise » : Le Département soutient les jeunes créateurs Isariens

Cette 7ème édition des « Jeunes talents de l’Oise » est l’occasion de mettre à l’honneur de jeunes entrepreneurs Isariens âgés de 20 à 35 ans. Les 6 lauréats, choisis parmi 41 candidats, ont été distingués pour leur engagement exceptionnel, l’utilité sociale de leur projet ainsi que son caractère innovant, ce 28 novembre.

Ils ont été sélectionnés par un jury d’experts, associant les services du Département et des acteurs économiques.

Ces 6 jeunes talents ont créé ou repris des entreprises dans des domaines variés, de l’agriculture au numérique, illustrant ainsi la diversité et le dynamisme du tissu économique isarien.

A l’occasion de cette cérémonie, 34.000 euros de prix leur sont remis, afin de les aider à développer leur activité. C’est également l’occasion de remettre le prix « Coup de cœur » au jeune talent ayant récolté le plus de voix lors du vote organisé en ligne et auquel près de 2000 personnes ont participé.

En accompagnant ainsi de jeunes entrepreneurs, le Conseil Général de l’Oise réaffirme son soutien à tous les créateurs du Département.

Les 6 lauréats sont :

- Talents d’exception :

1er prix : Fabien Château (Société Virtual Sensitive)

2ème prix : Vincent Verschuere (Exploitation Verschuere)

3ème prix : Jessica Bathan (Société Vog coiffure)

- Talent d’avenir :

1er prix : Jonathan Sanmarti (Société SOS Appâts Distribution)

2ème prix : Valentin Carpentier (Société Nexus Création)

3ème prix : Annabelle Lecointre (Société Mademoiselle Sucre d’orange)

DSC_4075

Retrouvez les portraits des lauréats sur oise.fr

 

Commenter

La route départementale 234, liaison Bresles/Bailleul-sur-Thérain, est ouverte !

Cette ouverture est l’aboutissement de travaux initiés en le 1er juillet 2013, afin de dévier le trafic de camions qui transitaient par Bresles pour rejoindre Hermes.

Une voie de circulation douce est aussi mise en service, ce nouveau tronçon de la Trans’Oise a été déployée grâce au soutien de la région Picardie. Cette voie verte relie le tronçon de Therdonne-Bailleul-Hermes à celui qui va de Beauvais à Clermont en passant par Bresles et la Neuville-en-Hez.

L’investissement du Département s’élève à 6,5 millions d’euros correspondant à la totalité du coût de la liaison routière et 50% du coût de la liaison douce. Le Conseil général de l’Oise investit, en 2013, 54,7 millions d’euros dans l’amélioration et la sécurisation du réseau routier départemental.

BreslesBailleul

Ce 25 novembre, Yves Rome a inauguré la RD234, en présence de Patrick Deguise, Vice-Président du Conseil général chargé de la voirie départementale et des infrastructures, de Thierry Frau, Vice-Président chargé de la ruralité, de l’égalité des territoires et des services publics, d’Anne-Claire Delafontaine, vice-Présidente chargée de des politiques d’insertion et de la petite enfance, de Béatrice Lejeune, Vice-Présidente de la Région Picardie, et des élus locaux.

Commenter

Des récompenses aux meilleurs élèves du département

596 lauréats isariens ont été primés par le Conseil général de l’Oise pour leurs brillants résultats lors des sessions d’examen 2013. Je leur ai remis les prix scolaires ce samedi 23 novembre à l’Hôtel du département, en présence de leurs parents venus nombreux.

L’objectif de cet événement est de récompenser les élèves ayant obtenu les meilleurs résultats au brevet des collèges du département, ceux ayant obtenu une mention très bien au baccalauréat dans les 3 catégories, générale, technologique, professionnelle, ainsi que les meilleurs candidats aux CAP et BEP :

Le meilleur résultat de leur établissement au brevet des collèges (série générale et professionnelle) pour 105 élèves ;

Les meilleurs résultats de l’enseignement professionnel aux CAP et BEP pour 31 élèves ;

La mention « Très bien » pour 460 bacheliers (près d’une centaine de jeunes isariens en plus récompensés dans cette catégorie par rapport à 2012 et 73% de plus pour les 2 dernières années).

Je leur souhaite à tous un avenir prometteur.

bacheliers

Commenter

Les bénévoles associatifs mis à l’honneur lors de « l’Oise citoyenne »

Près de 200 bénévoles associatifs de l’Oise, particulièrement investis dans le monde associatif, ont reçu des trophées et diplômes de l’engagement citoyen, à l’occasion de la 9ème rencontre départementale des bénévoles associatifs, « L’Oise citoyenne », ce jeudi 21 novembre.

Le Conseil général mobilise pour les associations avec plus de 20 M€ par an, ce qui représente un soutien essentiel, notamment pour les plus petites d’entre elles.

Le Département développe parallèlement des relations partenariales avec ces acteurs locaux en organisant avec eux des événements d’envergure comme « L’Oise fête les sports » et « L’Oise verte et bleue », qui sont devenus des rendez-vous attendus des Isariens.

Au-delà du soutien financier le Conseil général met à disposition des associations plusieurs outils, pour répondre à l’utilisation croissante des nouvelles technologies par le monde associatif :

-  l’Oisoscope sur www.oise.fr pour mettre en ligne leurs agendas de manifestations,

-  le « réseau Oise » pour prolonger l’échange et communiquer sur leurs actions,

- l’application Oise App’, disponible sur téléphone mobile, qui diffuse l’agenda départemental des manifestations culturelles et sportives.

Les Maisons du Conseil Général véritables lieux de vie associative, mettent à  disposition des salles de travail ou de réunion, des postes informatiques équipés de logiciels de gestion et de comptabilité et du matériel de reprographie, permettant ainsi aux associations de remplir au mieux leur mission.

> Les lauréats des Trophées de l’engagement citoyen 2013

Nom du bénévole

Nom de l’association

Michel DOMSZA

C.A.T.M. et A.C.P.G.

Hervé DELIHU

Jardins Familiaux de l’Oise

Stojan BAJTO

Jardins Familiaux de St Just des Marais

Cécile MAYRAT

Ricochets

Nelly SEIGNEUR

Club du Beauvaisis de la Retraite Sportive

Marcelle MAZURIER

Les Amis des Fêtes Jeanne Hachette

Pascal Cottel

Football Club de Creil

Claude GONSE

Agora 21

Françoise Andruch

Fédération Nationale des Combattants Républicains – Section Venette

Claudine BLONDELLE

Ass Sportive et Culturelle de Bussy  ASC Bussy

Jean-Claude DAUCHELLE

Club de Foot de Lassigny

Philippe PROPHETE

Association La Bonne Entente

Albert BERANGER

Comité des Fêtes de St Aubin en Bray

Ginette TAUREAU

Le Fil d’Argent

Lionel MAROTINE

FNACA section Montataire

Valentin QUADRONE

ADVASUM

Martial BOUREZ

Courses hors du stade de l’OISE

Louis MASON

MJC de Mouy

Denise MARCEAU

Le Renouveau Villersois

Jean-Claude FLAMENT

Les Amis du Vieux Verneuil

Marie-Paule GAY

Association des artisans, commerçants et professions libérales de Pont

Jean GRELIN

Comité des Fêtes de Conchy les Pots

Michel BRAILLON

Cambronne Sporting Club Handball

Claude VADELORGE

FNACA section Thourotte

Paulette BOMMET

Soleil d’Automne

OiseCitoyenne

Remise des trophées et diplômes par Yves Rome, Sénateur, Président du Conseil général de l’Oise, et Gérard Weyn, Vice-Président en charge de la vie associative et sportive, Conseiller général du canton de Creil-Nogent.

Commenter

16 contrats Emplois d’avenir « Visiteurs de convivialité », pour réduire l’isolement des personnes âgées

Au terme d’une expérimentation réussie, le Conseil général crée le service public départemental de convivialité et propose par là-même un nouveau métier.

Ce service est né d’une combinaison de deux politiques fortes du Conseil général : celle de l’insertion et de l’autonomie des personnes.

Pour mobiliser largement sur cet enjeu, le secteur associatif du Département a été sollicité et financé pour le recrutement de personnes en insertion professionnelle via des contrats aidés. Ces dernières ont mené cette mission de « convivialité » auprès des personnes âgées : 300 d’entre elles bénéficient encore aujourd’hui de cette écoute et des activités diverses proposées dans ce cadre, et ce dans une relation privilégiée.

Compte tenu du bilan plus que positif et plébiscité de cette expérimentation, le Conseil général a souhaité élargir son action et déployer un service encore plus structuré et répondant précisément aux attentes du territoire, et ce notamment dans les zones rurales les plus éloignées.

Ce jeudi 07 novembre, j’ai procédé à la signature de seize contrats Emplois d’avenir « Visiteurs de convivialité », en présence d’Emmanuel Berthier, Préfet de l’Oise.

Convivialité2

Signature de seize contrats Emplois d’avenir visiteurs de convivialité, en présence d’Emmanuel Berthier, Préfet de l’Oise.

Commenter

Cécile Duflot : « Les maisons de services au public sont un outil remarquable de reconquête de la présence des services publics sur les territoires »

Ce 5 novembre, lors de l’audition de Cécile Duflot par la Commission du développement durable du Sénat, concernant l’amélioration de l’accès des services au public, la Ministre a soutenu l’efficacité des maisons de services au public et leur rôle sur les territoires.

Eléments de la présentation de la Mission Politique des territoires par Mme la Ministre:

« Les maisons de services au public sont de mon point de vue un outil remarquable de reconquête de la présence des services publics sur les territoires. Je vous confirme que l’Etat assurera son rôle de soutien : d’ici 2017, 1 000 maisons de services au public – contre 320 aujourd’hui – seront financées de façon pérenne, l’Etat et ses opérateurs intervenant en complément des collectivités. Douze millions d’euros y seront consacrés en 2014 afin d’amorcer la montée en charge. Un fonds sera créé en 2014, doté à terme de 35 millions d’euros par an, pour financer 50 % des coûts de fonctionnement du réseau. J’ai réuni hier les dirigeants des grands opérateurs de services pour les mobiliser sur le sujet. Ils doivent travailler en commun, ce qui exige un changement d’état d’esprit.

Dans cette logique, nous allons anticiper, avec les départements et les conseils généraux qui le souhaiteront, la mise en œuvre des schémas départementaux d’accessibilité des services au public, prévus dans le deuxième volet de la loi de décentralisation, afin de repenser le maillage des territoires. Nous mènerons ainsi une expérimentation législative originale : nous testons la disposition prévue avant son vote, de manière à pouvoir améliorer le texte final. »

Intervention d’Yves ROME

M. Yves Rome. – A la différence de Rémy Pointereau (rapporteur pour avis, NDLR) , je me félicite de la mise en place du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET). En ma qualité de président du conseil général de l’Oise, je voudrais dire quelques mots de l’accessibilité des services au public. Nous avons dans le département mis en place une politique très proche de celle que décrit Madame la ministre, alors que le service public a fait l’objet d’attaques lourdes dans la période antérieure, visant à le détruire en totalité. Le département apparaît comme le niveau adéquat pour mettre en œuvre ces politiques. Rejoignant par anticipation les préoccupations du gouvernement actuel, nous avons souhaité créer des maisons du conseil général. Tout ce que nous avons obtenu de l’Etat, avant le changement de 2012, c’est la labellisation d’une première puis d’une deuxième maison de services publics. La deuxième loi de décentralisation étant une perspective encore lointaine, nous souhaiterions que le gouvernement prenne une initiative afin de favoriser, en amont, les expérimentations destinées à reconfigurer les services offerts au public sur les territoires départementaux. Si une telle expérimentation était autorisée, mon département se porterait naturellement candidat. L’Etat doit jouer un rôle non pas de censeur tatillon mais de facilitateur des projets portés par les collectivités territoriales.

C’est bien ce rôle, quoi qu’en dise le rapporteur pour avis, que l’Etat assure dans le domaine du numérique. Des fonds sont disponibles pour les collectivités qui en font la demande, quelle que soit leur couleur politique. Ils ont doublé depuis le changement de gouvernement. La Manche, le Calvados ont, tout comme l’Oise, bénéficié du soutien de l’Etat.

Le gouvernement a confié à Claudy Lebreton un rapport sur les usages du numérique. Le numérique est un outil puissant pour améliorer le service rendu au public. Or l’Etat seul ne peut rien et les collectivités locales traversent des difficultés. Nous sommes ouverts à une collaboration fructueuse !

Mme Cécile Duflot, ministre. – Plus de 2,5 millions d’autorisations d’engagement ont été inscrits sur les services au public, à quoi s’ajoute la création d’un fonds pour les maisons de services auquel contribueront les opérateurs. Les moyens augmentent : nous avons financé cinquante maisons de santé de plus que prévu initialement.

Appui du Président de la Commission, Raymond VALL:

M. Raymond Vall, président. – Sur les maisons de services publics, je suis d’accord avec vous : si vous pouvez y apposer le logo de l’État et le logo du conseil général, la population aura le sentiment d’une renaissance. Vous avez raison d’être ambitieuse ; au début, seul l’État a accepté d’être partenaire de ces maisons, et souvent faiblement : 10 000 euros pour une commune de 20 000 habitants. Par ailleurs, les frais de fonctionnement étant lourds, il convient de traiter de façon différente les territoires très démunis et ceux qui le sont moins.

Commenter

Maison du Conseil général : un dispositif « hors-les-murs » présenté à Pont-Ste-Maxence

Département… présent !

Afin de renforcer la proximité avec les Isariens, le Conseil général de l’Oise a développé sur tout le territoire, des Maisons du Conseil général (MCG) ; les usagers se rendant dans ces MCG sont ainsi accompagnés dans leurs démarches administratives et mieux informés sur les aides départementales, quel que soit leur lieu de résidence.

Fort du succès rencontré par les Maisons du Conseil général et attaché à améliorer continuellement son service public de proximité, le Département de l’Oise  a mis en service au mois d’octobre dernier une MCG mobile sur 3 cantons.

Le Département a décidé de renforcer encore sa démarche d’accès au service public par la création de Maisons du Conseil général « hors-les-murs », avec un réseau de permanences dans des locaux mutualisés au sein de la collectivité ou mis à disposition par ses partenaires.

Ces MCG « hors-les-murs » accueilleront les Isariens à Pont-Ste-Maxence, Estrées St-Denis et  Maignelay-Montigny.

DSC_2754

Visite ce matin de la Maison du Conseil général hors-les-murs, avec Michel DELMAS, Conseiller général et maire de Pont-Sainte-Maxence et Thierry FRAU, Vice-président chargé de la ruralité, de l’égalité des territoires et des services publics, Conseiller général et maire de Lassigny.

Commenter

Circulations douces : un nouvel itinéraire pour la Trans’Oise, avec la liaison Verberie-La Croix-Saint-Ouen

DSC_2788J’inaugurais ce matin un nouveau tronçon de la Trans’Oise, l’itinéraire de circulations douces départemental, en présence de Philippe Massein, Vice-président du Conseil régional de Picardie, Jean-Louis Aubry, Vice-président du Conseil général de l’Oise en charge du tourisme et des liaisons douces, Michel Delmas, Conseiller général et maire de Pont-Ste-Maxence, Bertrand Brassens, Conseiller général de Compiègne sud-est et François Ferrieux, Conseiller général de Compiègne sud-ouest.

Ce nouveau tronçon de 1,5km relie désormais en voies douces Verberie à La Croix-Saint-Ouen.

 La Trans’Oise, un outil de développement du territoire

Initiée en 2006 par le Département de l’Oise, la Trans’Oise illustre la politique volontariste du Conseil général en matière de circulations douces et plus généralement de transport et de développement durable. Cette voie de circulation douce offrira à terme 240 km de nouvelles pistes à tout mode de déplacement non motorisé. Cette artère verte permettra de rallier les principales villes du département (Beauvais, Clermont, Creil, Chantilly, Senlis, Compiègne, Noyon).

Avec 90 kilomètres déjà achevés, la Trans’Oise offre dès à présent aux Isariens un mode de circulation alternatif à la voiture, favorisant également le développement d’une offre touristique plus respectueuse de l’environnement.

Depuis son lancement, plus de 400000 personnes ont emprunté la Trans’Oise.

 La section Verberie – La-Croix-Saint-Ouen 

Cette section de 1,5 km de long et 2,5 m de large, située entre l’Oise et la forêt domaniale de Compiègne fait partie de la future liaison Compiègne – Pont-Sainte-Maxence et permet de faire le lien entre  Compiègne et Moru (Pontpoint) sur 14 kilomètres. Ce tronçon est intégré localement aux voies de circulation douce des collectivités qu’il traverse. Il est également ouvert à l’international puisqu’il fait partie de l’Eurovélo n°3 (Trondheim – Saint Jacques de Compostelle).

 

Commenter