Archives de la catégorie OISE

Les « visiteurs de convivialité » de l’Oise sur France 3

France 3 Picardie a consacré un reportage aux « visiteurs de convivialité », un service pionnier créé par le Conseil général de l’Oise en décembre 2011. J’ai présenté le dispositif à Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, le 13 avril.

 

68 visiteurs de convivialité isariens interviennent auprès des personnes âgées, leur proposant des activités culturelles et ludiques, pour rompre leur solitude : lectures, jeux de société, promenades… 431 personnes bénéficient déjà de leurs services.

La Secrétaire d’Etat Laurence Rossignol a annoncé son souhait de partager largement cette initiative auprès des autres collectivités, pour étendre l’initiative de l’Oise et améliorer ainsi le quotidien de nos aînés.

Visiteurs de convivialité

Toutes les informations sur Oise.fr.

 

, , ,

Commenter

Journée « Eco-troc : imaginons ensemble la consommation durable

Aux côtés de Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille et des Personnes âgées et Anne-Claire Delafontaine, Vice-Présidente du Conseil général, chargée des politiques d'insertion et de la petite enfance

Aux côtés de Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille et des Personnes âgées, d’Emmanuel Berthier, Préfet de l’Oise, et d’Anne-Claire Delafontaine, Vice-Présidente du Conseil général, chargée des politiques d’insertion et de la petite enfance

Le 13 avril, la manifestation « Eco-troc », à l’Hôtel du Département, a réuni une cinquantaine d’exposants, reconnus pour leur capacité à utiliser au mieux les ressources et l’énergie limités dont la nature nous a dotés. Cette journée a mis en valeur les solutions imaginées par les associations et les collectivités de l’Oise, pour consommer et vivre dans le respect de nos ressources naturelles. Les exposants ont ainsi partagé leurs idées pour réparer soi-même ses objets, leur donner une seconde vie, ou encore, consommer malin et équitable.

Cette journée était plus particulièrement placée sous le signe de l’échange et du troc. Produire où l’on consomme, éviter de jeter et de gaspiller notre énergie : ces principes, vieux comme l’homme, retrouvent aujourd’hui toute leur place dans notre quotidien, et s’imposent comme une véritable leçon de bon sens.

 

La manifestation « Eco-troc » le rappelle : « l’intelligence territoriale », c’est-à-dire l’innovation venue du territoire, nourrie de l’expérience, est la réponse la plus solide sur laquelle nous appuyer pour relever, ensemble, les défis du 21ème siècle.

 

 

Toutes les informations sur Oise.fr.

, , ,

Commenter

Suite au discours de politique générale prononcé par Manuel Valls

A la suite du discours de politique générale prononcé par Manuel Valls, je tiens à souligner le dynamisme dont a fait preuve le Premier Ministre et le souffle nouveau qu’il incarne.

 

J’appelle à ce que ce volontarisme soit mis à profit pour redresser la France en s’appuyant sur les atouts dont notre pays dispose.

 

A ce titre, l’intelligence territoriale est un atout majeur et non une charge, comme les cercles bien-pensants parisiens ont trop tendance à le faire croire. Le cliché récurrent d’un « millefeuille territorial » s’évapore au contact de la réalité des services de proximité déployés sur nos territoires et plébiscités par nos concitoyens.

 

Au premier rang de ces territoires, les départements, institutions ancrées dans l’histoire de ce pays, façonnées depuis deux cents ans dans la glaise du quotidien, prouvent leur utilité par l’efficacité des actions menées.

 

C’est ainsi que chaque jour, dans l’Oise, plus de 3500 agents départementaux améliorent le vivre ensemble en accomplissant leurs missions de solidarité et d’accompagnement des plus fragiles, en offrant les moyens de l’épanouissement de la jeunesse collégienne, en développant les réseaux routiers et en inventant ceux numériques de demain.

 

Je veux croire que l’annonce d’un grand débat national sur l’avenir des départements sera l’occasion d’une mobilisation en faveur du rôle indispensable des territoires, et non pas celle de se résigner à signer le registre des condoléances d’une mort annoncée des collectivités départementales.

 

L’Oise se tient prête à accueillir le Premier Ministre, pour qu’il constate  l’impérieuse nécessité de maintenir l’action publique locale en proximité.

 

C’est en confortant cette assise territoriale que la France sera grande, au risque sinon de devenir un colosse aux pieds d’argile.

 

Je réitère tout mon soutien aux agents départementaux et les appelle à poursuivre leurs actions avec le même dévouement, pour porter fièrement les valeurs du service public départemental.

, ,

Commenter

Connaissez-vous le Made in 60 ?

Made in 60Démarrer sa journée par un jus d’orange Tropicana, produit à Hermes, utiliser une brosse de la Brosserie française de Beauvais ou manger une part de cake Lemarié de Chaumont-en-Vexin sont des gestes qui font partie du quotidien de milliers d’Isariens, de Français, de consommateurs du monde entier.

Quelques-uns de ces ambassadeurs de l’Oise sont rassemblés dans cette exposition « Made in 60 », ainsi que dans le label qui a vocation à la prolonger. Vous y trouverez des entreprises connues partout dans le monde, comme LVMH ou Unilever, des leaders dans des secteurs de pointe, comme Isagri, ou des producteurs qui font partie de l’identité de l’Oise, comme la cidrerie Maeyert.

L’exposition « Made in 60 » rassemble une quarantaine d’entreprises Isariennes. Elle cherche à valoriser les nombreux savoir-faire de l’Oise dans les domaines industriel, agricole ou artisanal ; dans les techniques traditionnelles qui se renouvellent pour être plus attractives aussi bien que dans les domaines de pointe, dans lesquels notre département excelle.

Par cette exposition, le Conseil général de l’Oise souhaite mettre en valeur les hommes et les femmes qui sont derrière ces puissantes réussites économiques. Vous verrez dans les images et les objets exposés ici la matérialisation des efforts, de la créativité et de l’inventivité des entrepreneurs et des travailleurs Isariens.

Par-delà cet aspect humain, il s’agit de transmettre un message de combativité. Car dans un monde globalisé, dans lequel la concurrence entre les entreprises est si intense, la seule manière de sauvegarder nos emplois et nos atouts, de développer les activités qui font vivre le territoire, est d’être toujours plus innovants.

 

 

Retrouvez le discours prononcé lors de l’inauguration de l’exposition Made in 60.

, ,

Commenter

Le Département et les comités sportifs départementaux signent ensemble les contrats d’objectifs

Avec les représentants des comités sportifs et Gérard Weyn, Vice-président du Conseil général, chargé de la vie associative et sportive

Avec les représentants des comités sportifs et Gérard Weyn, Vice-président du Conseil général, chargé de la vie associative et sportive

Le 4 avril, j’ai accueilli les représentants des comités sportifs de l’Oise à l’Hôtel du Département, à l’occasion de la signature des contrats d’objectifs 2014. Le Conseil général et les 61 comités (dont deux nouveaux cette année : le comité de pétanque et le comité des échecs) travaillent en lien étroit pour atteindre un même objectif : « le sport partout, pour tous ! ». Le Département apporte un total de 1,1 million d’euros, qui bénéficieront à 189 957 licenciés –soit 1 Isarien sur 4.

Notre collectivité agit ainsi, avec les responsables sportifs locaux, pour soutenir l’emploi local et la formation (entraineurs, agents de développement). Cette enveloppe contribue aussi à animer les communes, pour davantage de manifestations : Opération 1000 ballons, Raid Oise de UNSS, Journée Handivalide…

Notre démarche partenariale porte ses fruits, comme le montre l’engouement des Isariens pour les évènements sportifs : « L’Oise fête les sports », a par exemple fédéré 17 000 participants lors de sa dernière édition.

 

Le sport est un puissant levier de lien social, qu’il s’agisse de la pratique régulière, des discussions entre amis où l’on « refait le match », ou simplement, du plaisir de courir avec des collègues. Il nous appartient de soutenir et d’amplifier cette dynamique.

,

Commenter

La Commission de Développement Durable de l’Oise : ensemble pour innover

CDDOJ’ai convié ce jeudi 3 avril, à l’Hôtel du Département, tous les membres du Conseil de Développement Durable de l’Oise, à l’occasion de l’Assemblée plénière. 2014 sera une année décisive, avec notamment la révision de notre Agenda 21.

Durant un an, les membres du CDDO, représentants des collectivités territoriales, des associations, des groupes professionnels et les élus, échangeront pour proposer des actions ambitieuses et innovantes. Il s’agit de prévoir une gestion des déchets respectueuse de l’environnement, des riverains et des contribuables ; l’accès à un logement de qualité ; la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

En 2014, nous travaillerons particulièrement au problème grandissant des transports et de la consommation d’énergie. Le développement du télétravail apportera une réponse, en lien avec le programme « Oise très haut débit » (la fibre optique pour tous, à domicile, en moins de 10 ans). Le Conseil général de l’Oise préfigure d’ailleurs un réseau de télécentres à l’échelle départementale, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations et l’Union Européenne.

 

Les contributions du CDDO compléteront le travail de nos élus et de nos agents, tournés vers le même objectif : construire l’Oise de demain, durable et solidaire.

 

 

Toutes les informations sont sur Oise.fr.

, , ,

Commenter

« L’innovation est sans cesse en mouvement »

News Press a mis en ligne le 2 avril mon interview consacrée à l’innovation et au numérique dans l’Oise :

 

« 1. Gilles Babinet que je recevais la semaine dernière qualifiait le numérique de « pétrole » du 21ème siècle. Alors qu’elle est la place du numérique dans le département de l’Oise ?

NewspresseL’Oise a beaucoup de pétrole du 21ème siècle et le département a été précurseur dans ce domaine qui est un accélérateur de développement du territoire et de confort pour la population. Dès 2004, nous avons adopté un plan d’équipement numérique visant à mettre en place un véritable réseau de télécommunication propre au département. Nous avons décidé de déployer le Très Haut Débit avec pour objectif de raccorder tous les foyers à la fibre optique.

Car nous avons dans ce département une équation à résoudre: l’Oise est le département dans lequel la distance parcourue entre le domicile et le lieu de travail est l’une des plus longues dans notre pays soit 30 kilomètres par jour !

Je conçois le numérique comme un facilitateur de service au public. C’est pourquoi, nous encourageons le télétravail qui doit permettre une plus grande souplesse pour le recrutement des habitants de l’Oise. Il est vrai que le monde du travail dans notre pays est réfractaire à ce mode d’organisation de l’entreprise plus courant chez nos voisins. Mais, les choses évoluent et nous souhaitons apporter notre contribution.

2. Peut on parler de résistance au changement dans la société française et dans ses institutions ?

Vous évoquez les freins, les réticences. Oui je le crois. L’innovation dans le fonctionnement de l’administration, dans le mode d’organisation du service public bouleverse les habitudes et oblige à se remettre en question. Puisque vous me tendez la perche, les journalistes eux aussi ont une responsabilité et un rôle à jouer. A force de mettre en « une » ce qui ne fonctionne pas, « les trains qui n’arrivent pas à l’heure… », on donne l’impression à nos concitoyens que tout va mal !

Or l’Etat et les collectivités locales – ces dernières davantage peut être – ne cessent d’innover. Il serait utile que la presse relate aussi ces innovations, les initiatives des élus et des agents de la fonction publique ; bref ce qui fonctionne, ce qui marche. Le meilleur moyen de sortir de la sinistrose ambiante, c’est précisément de mettre en avant tous les atouts de notre pays.

3. En terme d’innovation quels sont donc les domaines que vous privilégiez ?

L’enseignement est un investissement sur l’avenir. Vos lecteurs ne le savent peut être pas ; nous partageons cette responsabilité avec l’Etat, le département assure l’investissement, l’entretien des collèges tandis que le ministère de l’éducation nationale s’occupe de l’enseignement et du corps enseignant. Nous avons décidé depuis 2009 de doter chaque collégien d’un ordinateur et depuis l’année dernière d’une tablette dans le cadre de l’opération « ordi60 ». Grâce à cet instrument les cours arrivent à la maison, les parents disposent d’un meilleur suivi des programmes, des leçons et des devoirs. Pour les enseignants, c’est un véritable outil pour travailler, pour préparer les cours, pour présenter les leçons en cours avec des logiciels éducatifs, pour faire participer la classe. Une relation directe se met en place entre les professeurs et leurs élèves. Les collégiens remettent leurs devoirs par mail à l’enseignant ou reçoivent des conseils, des précisions de sa part. On assiste à la transmission individuelle du savoir.

Par ailleurs au sein de ces collèges, nous avons favorisé l’acquisition de nouveaux logiciels, de nouvelles applications pour adapter l’enseignement aux nouvelles habitudes de nos jeunes. Le numérique entraine une véritable révolution pédagogique et de la vie scolaire. C’est pour cette raison qu’un de nos collèges a été sélectionné avec 22 autres établissement du premier degré pour expérimenter le dispositif « des collèges connectés ».

4. Les départements interviennent essentiellement dans le domaine social. Comment moderniser les services au public dans un domaine qui se résume souvent à l’attribution d’aides financières ?

Les départements sont aujourd’hui le « socle social » de la population française. En effet, c’est auprès d’eux que les familles s’adressent pour les aides aux handicapés, à la petite enfance, à l’insertion. A cet égard, peu de nos concitoyens savent que le RMI devenu RSA est attribué par les départements ! Nous avons aussi la responsabilité des personnes âgées ; ainsi nous fournissons aux familles une aide personnalisée et nous assurons le financement des EHPAD, les établissements pour l’accueil de nos anciens. J’ai demandé aux services du département de donner une valeur à notre intervention au delà de l’aspect financier grâce à l’amélioration de l’accueil, de l’information due aux familles et des contrôles sur la qualité des services rendus par nos partenaires.

Nous accompagnons aussi les évolutions de la société dans la conception même de nos services aux personnes âgées. Comme vous le savez les sociologues ont établis que la détresse majeure du 3ème âge résulte de la solitude. C’est la raison pour laquelle, j’ai lancé les « EHPAD hors les murs » un dispositif qui permet, avec la même qualité d’assistance, de maintenir les aînés à leur domicile, dans leur environnement, dans leur sphère de vie. Nous avons mis en place dans l’Oise les « visiteurs de convivialité ». Ce sont des jeunes embauchés en contrat d’avenir par le Département qui reçoivent une formation qui les destine à l’accompagnement des personnes âgées, à l’organisations de visites régulières, à une participation à leur environnement et aux associations locales. Cette expérience de 18 mois donne du sens à des jeunes sans qualification et assure un lien entre la jeunesse et les personnes âgées.

L’innovation est sans cesse en mouvement !

Entretien entre Jean François Puech et Yves Rome au Sénat »

 

Retrouvez mon interview sur le site de News Press.

, ,

Commenter

Made in 60 : découvrez les ambassadeurs de l’Oise

L’Hôtel du Département accueille une nouvelle exposition, consacrée au « Made in 60 » : 40 entrepreneurs de l’Oise présentent leurs produits, entre nouvelles technologies et traditions, exportés en France, en Europe et dans le monde.

L’Oise abrite en effet des industries parmi les plus grands groupes français : Colgate, Lustucru, AGCO, Givenchy, Chanel… Au total, plus de 40 000 sociétés, multinationales, PME-PMI et entreprises artisanales, sont implantées dans le département.

Le Conseil général lance le label « Made in 60 » en 2014 pour développer la visibilité et la notoriété de leurs produits. C’est un atout supplémentaire pour véhiculer l’image de notre territoire, qui allie excellence et dynamisme. Le label vise aussi à fédérer l’ensemble des sociétés de l’Oise, pour les aider à se démarquer davantage encore sur le marché.
Avec le label « Made in 60 », le Conseil général crée les conditions favorables pour soutenir le développement des entreprises isariennes, et attirer dans l’Oise les nouveaux entrepreneurs.

Avec les Ambassadeurs du « Made in 60″

 

 

Toutes les informations concernant le label « Made in 60 » sont sur Oise.fr.

, ,

Commenter

Disparition d’Hervé Carlier

Hervé CarlierHervé Carlier nous a quittés le 24 mars dernier.

Je salue la mémoire d’un collaborateur d’exception, depuis 10 ans à mes côtés, au Conseil général (en tant que Directeur général adjoint, chargé du pôle administration générale, de la direction de la commande publique et des contrats complexes), au Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit et à la centrale publique d’achat Cap’Oise, dont il était Délégué général. Pendant toutes ces années, Hervé Carlier a initié et participé à tous les grands projets : numériques, avec notamment le déploiement du très haut débit ; routiers ; mais aussi avec les outils d’aide aux communes que sont la Cap Oise, l’Adto, la Sao, l’Epflo. Il excellait dans la résolution des problèmes devant lesquels bien d’autres auraient abdiqué.

 

Au-delà du travailleur brillant et acharné, je salue surtout la mémoire d’un ami et je m’engage pour lui, pour nous tous, pour l’avenir, à poursuivre le combat avec la même énergie, la même force et les mêmes convictions que celles qui nous ont animés au cours de ces dix dernières années.

Commenter

Signature entre le Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit et SFR : une étape décisive est franchie pour le THD dans l’Oise

Signature SFR

Avec Jean-Yves Charlier, Président Directeur Général de SFR

J’ai signé le 27 mars avec Jean-Yves Charlier, Président Directeur Général de SFR, la convention de délégation de service public qui prépare l’exploitation du réseau Très Haut Débit de l’Oise. Cette décision s’inscrit dans le cadre du Plan Oise Très Haut Débit, pour apporter la fibre optique au domicile de chaque Isarien (FttH, la fibre jusqu’à l’abonné).

C’est une étape majeure, après la passation du marché de travaux et le lancement des premiers chantiers en décembre dernier. L’ampleur et la durée du programme sont inédites en France, avec 278 000 prises à construire et 10 000 km de fibre optique à déployer en moins de 10 ans. Nous avons choisi de commencer par les zones les moins biens desservies, afin d’assurer l’égalité territoriale et de renforcer l’attractivité du département.

 

Avec la mise à très haut débit de l’Oise, les Isariens bénéficieront de débits au moins 200 fois plus rapides que l’ADSL de base, indispensables pour accéder aux nouveaux services.

Ce saut technologique favorise le développement économique, comme le montrent les exemples d’ADS à Beauvais, qui excelle dans l’e-commerce ou de l’AFT-IFTIM à Monchy-Saint-Eloi, qui dispense des formations en matière de transport à travers toute l’Europe grâce aux réseaux Internet. Ces entrepreneurs ont déjà su se saisir de l’outil numérique pour se développer. Avec le Plan Oise Très Haut Débit, toutes les sociétés de l’Oise bénéficieront des mêmes possibilités.

Le Conseil général est lui aussi particulièrement attentif au développement des nouveaux usages numériques : e-éducation (avec Ordi60 et maintenant, les tablettes tactiles) ; aide à l’emploi (WebForce3, l’école pour former en 3 mois aux nouveaux métiers du web ; WorkTools, la plate-forme virtuelle facilitant la recherche d’emploi ; l’Opendata ; l’intermodalité (avec www.oise-mobilite.fr) ; sécurité (logiciel d’alerte des sapeurs-pompiers)…

 

En construisant un nouveau réseau et en développant les usages, nous préparons ainsi, solidement, l’avenir de l’Oise.

 

 

Retrouvez le reportage diffusé aujourd’hui au 12 / 13 de France 3 Picardie :

Reportage France 3

Consultez également toutes les informations sur le Plan Oise Très Haut Débit sur www.oise-thd.fr.

, , , , , ,

Commenter