Archives de la catégorie OISE

Découvrez l’exposition « Jaurès » à l’Hôtel du Département

Jaurès

L’exposition vous attend à l’Hôtel du Département

Du 2 au 22 septembre, l’Hôtel du Département présente une exposition itinérante, gratuite, en hommage à Jean Jaurès, dans le cadre de « L’année Jaurès ». En 2014, la France commémore les 100 ans de la disparition de ce grand homme, sacrifié en raison de son engagement pour la paix. Le lendemain de sa mort, la Grand Guerre éclatait.

L’exposition à l’Hôtel du Département retrace le parcours de Jaurès : son enfance, son rôle déterminant dans la loi de séparation des Églises et de l’État, en passant par son engagement pour défendre Louis Dreyfus ou pour instaurer les premières retraites ouvrières…

Les panneaux, acquis par notre collectivité, seront ensuite présentés dans les collèges et les Maisons du Conseil général en ayant fait la demande.

 

Depuis le début de l’année, le Département s’est montré très actif pour transmettre l’héritage et partager les valeurs de ce grand humaniste.

L’Oise a ainsi accueilli en avant-première la projection du film documentaire de Jean-Noël Jeanneney et Bernard George, « Jaurès est vivant ! », en présence du Vice-présidence de la Fondation Jean Jaurès, Gérard Lindeperg, et du Président de la Société d’Etudes jaurésiennes, Gilles Candar. Les Isariens ont également pu assister gratuitement au spectacle « Jean Jaurès une voix une parole une conscience », le 7 juillet dernier, à Creil, avec la participation de l’historien Emmanuel Jousse.

« L’année Jaurès » se poursuit dans le département avec, prochainement, l’organisation d’une nouvelle manifestation inédite.

, , ,

Commenter

Le Département soutient le projet de nouvel internat à Songeons

Avec Cédric Demarcy,  directeur de la Maison Familiale Rurale ; Valérie Kumm, Vice-présidente de la Région Picardie ; et le Vice-présidence de la MFR

Avec Cédric Demarcy, directeur de la Maison Familiale Rurale ; Valérie Kumm, Vice-présidente de la Région Picardie ; et le Vice-présidence de la MFR

Depuis sa création en 1949, la Maison Familiale Rurale de Songeons a accueilli et formé plus de 2 000 jeunes. Face à la montée en puissance de l’association, l’évolution des locaux était devenue nécessaire.

Ainsi, le 2 septembre, j’ai apporté le soutien du Département au projet de nouvel internat de l’association : plus moderne, plus spacieux, d’une capacité d’accueil de 200 places, il offrira aux jeunes en alternance les meilleures conditions d’apprentissage. Notre collectivité finance ainsi 130 000 euros sur un total de 2,2 millions.

 

Avec ce financement conséquent, le Conseil général s’affirme comme un appui solide pour la formation et l’insertion professionnelle des jeunes Isariens.

La Maison Familiale Rurale ouvre en effet la voie vers des secteurs non délocalisables, comme les BTS agricole et les brevets professionnels de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

Cette année, l’association vient de décrocher, en plus, un nouvel agrément dans le secteur du tourisme équestre. Cette formation est particulièrement adaptée à l’Oise, réputée à l’échelle internationale pour abriter les Haras Nationaux, le Musée vivant du cheval et les compétitions équestres les plus prestigieuses.

 

Cette dépense volontaire exceptionnelle du Conseil général est aussi la marque de l’action volontariste de notre collectivité en milieu rural. La Maison Familiale Rurale est en effet reconnue pour sa capacité d’animation et de développement dans les secteurs trop souvent délaissés par les services et les activités économiques.

Loin de l’image du millefeuille, ce partenariat rappelle l’utilité et la présence du Département, chaque jour, sur tous les territoires, pour offrir aux jeunes de nouvelles perspectives d’avenir.

, , , , , ,

Commenter

400 euros du Département pour passer le permis

Aide au permis de conduire

A la Maison du Conseil général de Songeons, aux côtés de Roseline Pinel, Conseillère générale du canton, et du jeune bénéficiaire

Le 2 septembre, j’ai remis à un jeune Isarien un chèque de 400 euros pour passer son permis B. Il est ainsi le premier à bénéficier du dispositif départemental version 2.0.

 

Dès 2006, le Conseil général de l’Oise avait créé cette aide, qui s’élevait alors à 200 euros, pour faciliter la prise d’autonomie et l’entrée dans la vie active des 16 – 25 ans. C’est une réponse concrète à la réalité de l’Oise, terre rurale, où la mobilité est déterminante pour accéder aux études, à la formation et à l’emploi. Plus de 16 000 personnes ont déjà bénéficié de ce dispositif.

 

En 2014, la majorité départementale est allée plus loin en doublant, en janvier, le montant de l’aide : les jeunes Isariens peuvent désormais bénéficier d’un coup de pouce de 400 euros, soit 1/3 du coût moyen du permis.

Cela représente une enveloppe de 800 000 euros pour notre collectivité. Ce choix de solidarité envers la jeunesse est  un levier pour préparer l’avenir de l’Oise, toujours plus dynamique !

 

 

Toutes les informations sur Oise.fr.

, , , ,

Commenter

Scolarisation des moins de 3 ans : lutter contre les inégalités dès le plus jeune âge

Les Sables

Avec Françoise Pétréault, inspectrice d’académie, Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, Claude Gewerc, Président de la Région Picardie, André Vantomme, Vice-président du Conseil général et Conseiller général du canton, et Lionel Ollivier, Maire de la commune

Le 2 septembre, je me suis rendu à l’école des Sables, à Clermont, avec Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle classe « toute petite section », réservée aux enfants de moins de 3 ans.

La scolarisation précoce est un appui pour rapprocher du milieu scolaire les enfants qui en sont éloignés, en raison de leur environnement. Ils bénéficient d’un rythme de journée adapté et d’un encadrement renforcé, pour réussir leur première expérience de socialisation, leur première étape dans la vie scolaire. Cette initiative est décisive pour lutter contre les inégalités.

Pourtant, entre 2010 et 2012, le taux de scolarisation est tombé de 30 à 11%, et même 4,2% désormais dans l’Oise, à cause de la suppression massive des postes. Face à cette baisse préoccupante, le gouvernement actuel a fixé comme objectif de de revenir au taux de 30% en priorité dans les zones de revitalisation rurales et d’éducation prioritaire.

A la rentrée 2014, grâce aux 14 postes mis à disposition dans l’Oise, une centaine de tout-petits bénéficieront de ce dispositif, contre une vingtaine l’année précédente.

 

Le Département accompagne ce dispositif en investissant fortement dans l’amélioration et l’extension des locaux scolaires. A Clermont, l’école des Sables a ainsi bénéficié d’une subvention départementale de 204 000 € pour de nouveaux dortoirs et la réfection du bâtiment.

Le Département répond « présent ! » aux jeunes Isariens, pour faciliter leur premiers pas dans la vie et contribuer à leur réussite.

, , , , ,

Un commentaire

L’Oise expérimente la « pédagogie inversée »

Rentrée scolaire à BreslesLe collège de Bresles a été sélectionné pour un projet d’expérimentation pédagogique innovant, sélectionné par la CARDIE (cellule académique de recherche, développement en innovation et expérimentation) : la pédagogie inversée. Les élèves visionneront en dehors des heures de cours les supports préparés par leurs professeurs, avant de passer ensemble, en classe, aux travaux d’application des connaissances.

Le 2 septembre, j’ai ainsi remis au collège Condorcet deux vidéoprojecteurs et un tableau blanc interactif mobile, visant à faciliter l’expérimentation.

 

La pédagogie inversée a été rendue possible dans l’Oise grâce aux efforts continus du Département, depuis 2004, pour encourager la créativité et l’autonomie des jeunes Isariens. Le Conseil général revendique en la matière l’héritage de Condorcet : il s’agit, par l’instruction publique « d’éclairer [les élèves] de plus en plus, afin que chacun devienne de plus en plus digne de se gouverner par sa propre raison ».

Dans l’Oise, le Département assure les meilleures conditions d’apprentissage aux jeunes Isariens : équipement de chaque élève de 6ème avec une tablette « Ordi60 » et l’ensemble des applications installées ; abonnement de tous les collégiens et leurs enseignants au soutien scolaire en ligne ; portail éducatif en ligne Peo60 ; mise à très haut débit de tous les collèges de l’Oise ; équipement des collèges en matériel (ordinateurs, tableaux blancs interactifs)…

Les résultats obtenus par les collégiens de l’Oise cette année au Diplôme National du Brevet nous confortent dans cette direction : le taux de réussite a progressé de 2 points, atteignant 83,3%, soit la plus forte progression de l’académie d’Amiens.

 

 

Retrouvez toutes les informations sur le « collège numérique » sur Oise.fr.

, , , , ,

Commenter

Bonne santé financière du Département : à lire dans Oise Hebdo

Le 27 août, Oise Hebdo consacre un article à la bonne santé financière du Département.

L’agence de notation indépendante Standard & Poor’s a confirmé la note « AA- » du Conseil général, en juillet dernier. Ce résultat est lié à la « stratégie budgétaire clairement établie », qui reflète la qualité de la gestion du Département.

Retrouvez l’article dans Oise Hebdo :

Oise Hebdo Santé financière du Département de l'Oise

, , ,

Commenter

Un été 2014 positif pour le tourisme dans l’Oise

PierrefondsLa saison touristique estivale 2014 touche à sa fin et les premiers indicateurs révèlent, dans l’Oise, des tendances favorables. L’activité s’annonce en légère hausse, à la fois pour les sites de loisirs, les lieux de visites et les structures d’accueil.

 

L’Oise bénéficie de sa position géographique stratégique, renforcée par la présence sur son territoire de l’aéroport de Beauvais-Tillé.

Les touristes sont aussi séduits par les nombreuses animations organisées par les acteurs locaux : communes, associations, offices de tourisme… Les bons chiffres de l’été 2014 viennent récompenser et encourager le travail de partenariat mené dans tout le département depuis 2004, par le Conseil général, avec Oise Tourisme.

 

 

Toutes les informations sur le site de Oise Tourisme et sur celui de l’aéroport de Beauvais-Tillé.

, , ,

Commenter

Déjà près de 525 000 usagers de la Trans’Oise : Le Parisien revient sur ce dispositif phare du Département

La Trans’Oise, la voie de circulation douce dans le département (réservée à tous les véhicules non motorisés, vélos, rollers…), est à l’honneur dans Le Parisien du 22 août. Le journal donne aussi la parole aux usagers :

La Trans'Oise

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Retrouvez aussi l’article sur leparisien.fr.

, , ,

Commenter

Avec le « Village estival », on s’amuse cet été dans l’Oise !

Au Village Estival de Maignelay-Montigny

Au Village Estival de Maignelay-Montigny

Pour sa deuxième année, le « Village estival » a attiré plus de 4 500 Isariens. Du 8 au 31 juillet, la caravane du Conseil général a fait escale dans 12 communes de l’Oise, proposant des dizaines d’activités gratuites : sports (handball, golf, tir à l’arc, escrime, escalade…), découvertes de disciplines originales (connaissez-vous le pétéca, le tumbling, le flag foot, le home ball ou le speed ball ?), jeux (châteaux gonflables, quiz multimédia, jeux picards…), ateliers manuels (cuisine avec les chefs du Département, bricolage…), ciné plein air… Tous les services du Conseil général étaient mobilisés : médiathèque, ludothèque, Musée départemental, Protection Maternelle et Infantile, les pompiers du SDIS… Avec une programmation aussi diversifiée, il y en avait pour tous les goûts et pour tous les âges !

 

Le Village estival a offert aux jeunes qui ne partent pas en vacances une chance de profiter pleinement de leur été, en pratiquant des activités de qualité, en présence de jeunes des communes voisines.

Cette manifestation donne aux Isariens l’occasion de tisser de nouveaux liens, par exemple en rencontrant des associations locales et les comités départementaux (échecs, tennis, sport en milieu rural…), étroitement associées à l’organisation des Villages. Je salue d’ailleurs l’implication et le dynamique des bénévoles, qui ont pleinement contribué à la réussite de ces journées (en organisant par exemple, en plus des animations départementales, des randonnées de découverte du patrimoine à Cuise-la-Motte, Bonneuil-en-Valois ou en forêt de Thiescourt). Lire la suite »

, ,

Commenter

Jaurès : 1914 – 2014, mêmes valeurs, mêmes combats

1913-jean-jaures-a-l-assemblee-nationale-la-guerre-et-l-impot,M116166Le 31 juillet 1914, Jaurès était assassiné. Un symbole et un homme d’action disparaissaient.

Le 31 juillet 2014, la France entière commémore sa mémoire et son œuvre, rappelant que les valeurs et les combats qu’il portait sont universels.

 

« Jaurès s’en va, la guerre arrive » écrivait Marcel Sembat au lendemain de sa mort. En s’éteignant, il laissait place à un déferlement de haine et de violence. Aujourd’hui, Jaurès est unanimement salué comme l’étendard du pacifisme : dans le contexte international que nous connaissons, il est bon de garder présent à l’esprit sa lutte constante pour préserver la paix.

 

Jaurès, c’est aussi le défenseur intransigeant de notre République. Une République basée sur le débat démocratique, la confiance dans le travail parlementaire et la mobilisation permanente des élus, à l’écoute des voix s’élevant localement. Jaurès lui-même est toujours resté à l’écoute de ces « petites voix », sillonnant les routes de France, assurant la liaison entre la Chambre des Députés et le terroir, qu’il représentait fidèlement –et qu’il aimait profondément. Lire la suite »

, ,

Commenter