Archives de la catégorie NUMERIQUE

Très Haut Débit pour tous : les travaux continuent d’avancer !

Hermes THDLe 24 juillet, j’ai visité le chantier de déploiement de la fibre optique à Hermes, l’une des 21 communes où les travaux sont actuellement en cours. L’Oise continue d’avancer vers la concrétisation du « très haut débit pour tous ».

 

La fibre optique apporte aux usagers, internautes ou non, de nouveaux services pour améliorer leur quotidien et favoriser l’activité économique : télétravail, télémédecine, e-commerce…

Le déploiement du THD sur l’intégralité du département est aussi un moyen incontestable de lutter contre la fracture numérique. En donnant priorité aux zones grises actuelles, le Conseil général marque ainsi sa volonté, forte, d’assurer l’égalité entre les territoires.

 

Pour atteindre l’objectif ambitieux qu’il s’est fixé, le Département a réuni au sein d’une même structure, le SMOTHD, les échelons communaux, intercommunaux, régionaux, étatique et européen. Cette démarche partenariale montre la complémentarité qui existe entre les acteurs locaux et rappelle l’utilité du « millefeuille territorial ».

Les négociations conduites par les partenaires ont ainsi abouti à plusieurs avancées décisives pour les Isariens, comme le raccordement de chaque domicile à la fibre à coût zéro pour l’usager.

, , , , , ,

Commenter

« Les travaux pour installer la fibre optique dans l’Oise ont commencé »

Oise Hebdo revient le 2 juillet sur l’avancée du déploiement de la fibre optique dans l’Oise. Retrouvez l’article ici :

Oise Très Haut Débit Oise Hebdo

Vous pouvez aussi connaître l’avancée du programme commune par commune sur le site du Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit.

, , ,

Commenter

La fibre optique dans l’Oise : bientôt du concret !

THD dans l'OiseJ’ai visité le 30 juin les chantiers de déploiement de la fibre optique, à Gouvieux et à Cires-lès-Mello, constatant ainsi leur avancée rapide.

Pour amener le Très Haut Débit au domicile de chaque Isarien, l’Oise a lancé un chantier à dimension industrielle : construire 10 000 km de fibre supplémentaires, dans les 641 communes concernées. En ces temps de « crise », ce n’est pas tous les jours qu’un investissement d’une telle ampleur se concrétise !

 

Pour y parvenir, le Département a fédéré l’ensemble des partenaires au sein du Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit, l’exemple même de l’utilité du « millefeuille » ! Pour faire face à cet investissement (263,5 millions d’euros), le Département, qui supporte une grande partie du financement (8 millions d’euros par an), sera en effet accompagné par la Région, l’Etat et l’Europe. Les communes, également appelées à participer, financeront seulement un tiers du coût moyen de construction par prise, grâce à l’effort du Département.

 

Le déploiement du THD dans toute l’Oise offre aux territoires un atout décisif pour l’attractivité et la compétitivité. Le THD donne aussi accès à de nouveaux services dont chaque Isarien pourra bénéficier, depuis son domicile : télétravail, e-administration, e-éducation… Et grâce aux négociations conduites par le Conseil général avec SFR Collectivités, le délégataire de service public, l’usager n’aura pas un centime à débourser pour accéder à ces services.

 

L’ensemble du réseau de fibre optique devrait être construit en moins de 10 ans.

 

Suivez l’avancée du chantier dans votre commune sur le site du Syndicat Mixte.

, , , ,

Commenter

Plan France Très Haut Débit : ma tribune sur « L’Usine digitale »

J’ai publié le 18 juin une tribune sur l’Usine digitale, le site dédié aux actualités et aux innovations du numérique :

Tribune du 18 juin - Usine Digitale

Commenter

Le Très haut débit pour tous, un chantier industriel porté par les territoires, et qui doit être renforcé

J’ai publié le 18 juin, au nom l’Avicca,  et en partenariat avec la Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique, un communiqué concernant le très haut débit  :

Firip - Avicca


« Accéder à internet à très haut débit, dans les prochaines années, sera indispensable pour se former, travailler, se soigner, participer en tant qu’acteur à la révolution numérique. Les entreprises, services publics et citoyens, où qu’ils soient sur le territoire national, doivent pouvoir utiliser et fournir les services les plus performants, permis par la fibre optique : c’est une nécessité d’égalité et de compétitivité. La France doit être dans le peloton de tête au niveau mondial sur les infrastructures du XXIe siècle.

Apporter le Très haut débit partout dans les territoires, ruraux, périurbains et urbains, est aussi un formidable chantier industriel, avec des acteurs nationaux compétents, à tous les niveaux : fabrication, déploiement, équipements. Ce chantier mobilisera jusqu’à 20.000 emplois directs chaque année pendant dix ans, non délocalisables, ceci sans compter les services qui utiliseront ces réseaux, c’est à dire les emplois de demain.

Les industriels ont besoin de visibilité pour investir et former leur personnel. Les collectivités ont besoin d’industriels performants pour déployer aux meilleurs coûts, car elles vont porter le risque de construction des réseaux pour un montant de 13 milliards d’euros sur un total de 20, d’ici 2022. Il est nécessaire de renforcer le pilotage et la visibilité économique de cette mutation. C’est pourquoi il faut :

partager la gouvernance de ce projet, au sein d’un établissement public dédié 

programmer l’extinction du réseau cuivre, partout où la fibre se déploie.

Communes, intercommunalités, départements, régions ont montré qu’elles savaient bâtir de grands projets ensemble. La clause de « compétence générale » n’a pas été un frein, mais le moyen d’agir et de réunir le financement de ce très lourd chantier d’avenir.

La réforme institutionnelle et les contraintes budgétaires de l’Etat créent des incertitudes qu’il est nécessaire de dissiper, afin de poursuivre l’élan. C’est pourquoi il faut : 

permettre, dans la réforme territoriale, la poursuite d’une action concertée de toutes les collectivités : intercommunalités, départements, régions ; 

acter dans les lois de finances les crédits prévus au Plan, et finaliser les aides prévues au FEDER ; 

 valider rapidement les dossiers de collectivités présentés, afin de permettre le lancement des travaux. »

 

Yves ROME, Président de l’AVICCA, Président du Conseil général de l’Oise, Sénateur,

Philippe LEROY, Secrétaire général de l’AVICCA, Vice-Président du Conseil général de la Moselle, Sénateur.

Et les membres du Conseil d’Administration suivants :
Fabien BAZIN, Président de Nièvre Numérique
Monique BULTEL-HERMENT, Vice-présidente de la Communauté d’agglomération de Rodez
Bertrand CAPARROY, Président de Seine-et-Marne Numérique
Michel CHANEL, Vice-président du Syndicat d’énergie et de e-communication de l’Ain
Pascal CORNU, Conseiller communautaire de la Communauté d’agglomération du Havre
Alain LAGARDE, Président de Dorsal (Limousin)
Nathalie MANET-CARBONNIERE, Conseillère régionale d’Aquitaine
Akim OURAL, Conseiller communautaire de Lille Métropole
Gilles QUINQUENEL, Président de Manche Numérique
Christophe RAMBLIERE, Conseiller régional de Poitou-Charentes
Hervé RASCLARD, Président d’Ardèche-Drôme Numérique

Etienne DUGAS, Président du Groupe MARAIS, Président de la FIRIP

Et les membres du Conseil d’Administration suivants :
Philippe Le Grand, Vice-Président de NOMOTECH
Pierre ALLOIN, Président de FIRALP/SOBECA
Romain BUCELLE, Directeur Associé du Groupe ALSATIS
Jean-Luc CANDELON, Président du Groupe SCOPELEC
David EL FASSY, Président de ALTITUDE INFRASTRUCTURE
Jean-Michel SOULIER, Président de COVAGE
Xavier VIGNON, Président de SOGETREL

 

Les réseaux d’initiative publique, une filière industrielle

- 1 milliard d’euros de CA en 2013 ;
- 4.000 emplois en 2013, 12.000 prévus en 2016 ;
- un savoir-faire qui s’exporte (Afrique, UE, Asie, Amérique).

Chiffre d'affaire dans les RIP

 

Nombre d'emplois mobilisés

 

(Extraits de l’observatoire FIRIP 2014, réalisé par l’Idate)

Un impact certain sur l’emploi et le pouvoir d’achat

- 0,5 point de chômage en moins pour les départements dotés d’un RIP ;
- 100 M€ de pouvoir d’achat rendu aux ménages et entreprises par des offres plus concurrentielles.

>>> Etude de la Caisse des dépôts, 2013

Le numérique pour tous, en marche

Le programme national THD, puis le Plan France Très haut débit qui l’a accéléré et rendu plus équitable, ont jeté les bases de cette transformation. Sur 80% du territoire, ce Plan repose sur les collectivités. Et cela marche !
- 95% des territoires ont une vision partagée de cette transition, actée dans des Schémas directeurs territoriaux d’aménagement numérique ;
- 67 départements font l’objet d’un projet déposé au Fonds national pour la Société Numérique, à l’échelon départemental ou régional. Ils représentent 6,5 milliards d’euros d’investissements dans les 5 ans ;
- des accords ont été donnés sur 20 dossiers, 11 sont en attente d’une décision du Premier Ministre, et des marchés de plusieurs centaines de millions d’euros ont été attribués : Auvergne, Calvados, Eure-et-Loir, Loiret, Manche, Oise…

>>> Carte de France des projets

 

 

Retrouvez le communiqué à cette adresse.

, , ,

Commenter

Printemps Numérique : l’Oise accueille le Forum national des usages innovants

Printemps numériqueJ’ai ouvert la deuxième édition du « Printemps numérique » organisée à l’Université Technologique de Compiègne, le 5 juin.

 

Au cours de ces dernières années, les collectivités territoriales ont été au rendez-vous du très haut débit, au côté de l’Etat. Le Plan France THD a accéléré et sécurisé ce grand chantier industriel d’avenir : 95% des territoires sont aujourd’hui couverts par un schéma territorial d’aménagement numérique, qui mobilise conjointement les communes, les intercommunalités, les Départements et les Régions.

L’Oise avait anticipé ces évolutions et opéré un choix ambitieux : amener la fibre optique au domicile de chaque Isarien (technologie FttH), soit 278 500 prises à construire, d’ici 7 ans. Le Syndicat Mixte Oise à THD, créé pour piloter ce chantier d’une ampleur inédite en France, rassemble à ce jour plus de 350 communes. L’Oise se place ainsi à l’avant-garde pour répondre au développement exponentiel des usages numériques.
Printemps numériqueLe Département s’est beaucoup investi en la matière, à la fois pour rapprocher les Isariens des services publics et pour rendre le service public plus efficace : « 48h Chrono », l’engagement du Conseil général à répondre sous 48h à toute demande adressée via le site oise.fr ; Worktools, la plateforme d’aide à la recherche d’emploi pour les bénéficiaires du RSA ; la démarche d’open data (ouverture des données départementales), pour assurer une meilleure transparence de l’action publique…

 

La mobilité et la connectivité permanentes des citoyens change notre quotidien et change notre paysage. Les développements de cet écosystème sont une véritable révolution pour les organisations publiques et pour l’industrie. L’emploi et la croissance seront au rendez-vous si nous réussissons à créer les conditions du déploiement de cet écosystème.

C’est sur ses territoires que la France enracine sa compétitivité et construit sa place dans le monde numérique globalisé. La collectivité départementale sera au rendez-vous !

, , ,

Commenter

Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit : des instances renouvelées

SMOTHDLe 19 mai, les membres du Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit se sont réunis pour le renouvellement de ses instances, suites aux dernières élections municipales.

Le SMOTHD, un an après sa création, à l’initiative du Département, fédère déjà 428 collectivités. De nombreuses autres ont aussi annoncé leur intention d’y adhérer prochainement.

Les élus répondent ainsi à la demande, forte, exprimée par leurs concitoyens, pour accéder au Très Haut Débit et bénéficier des nouveaux services : télétravail, e-éducation, e-commerce…

Le déploiement de la fibre optique se déroule conformément au plan adopté. Le premier marché de travaux a été passé fin 2013 avec Axione et les chantiers ont pu commencer en décembre dernier. Avant fin 2014, chaque habitant des 21 communes de l’Oise concernées (rendues prioritaires en raison de la faiblesse des débits actuels) accédera ainsi à la fibre optique à domicile. Et en moins de 10 ans, chaque Isarien pourra bénéficier, chez lui, du Très Haut Débit.

SMOTHDLe délégataire qui aura en charge l’exploitation et la commercialisation du réseau départemental a par ailleurs été choisi en janvier 2014 : SFR Collectivités. Nous avons obtenu la prise en charge intégrale du coût du raccordement final par le délégataire, et non par l’usager. Les Isariens n’auront donc aucun frais à couvrir autre que leur abonnement internet. Notre département est le seul en France à bénéficier de ce montage spécifique.

 

Les Ministres Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire, lors du dernier colloque de l’Avicca que je présidais, le 13 mai dernier, ont rappelé l’objectif du Gouvernement d’une couverture nationale en THD en 10 ans. Je me réjouis que l’Oise montre la voie et qu’elle y réussisse même plus vite que l’échéance fixée par le Président de la République. Notree réussite repose sur la mobilisation et sur le travail partenarial de toutes les collectivités de notre territoire.

 

Toutes les informations sur www.oise-thd.fr.

, , ,

Commenter

Colloque Très Haut Débit de l’Avicca, en présence des Ministres Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire

aviccaJ’ai présidé le 13 mai le colloque de l’Avicca consacré au Très Haut Débit (THD), en présence d’Arnaud Montebourg, Ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique, et d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique. Plus de 260 représentants de structures publiques et privées ont participé aux conférences.

 

Nous partageons la même volonté : étendre à tous l’accès au THD, le plus rapidement possible, pour que nos concitoyens bénéficient des nouveaux services numériques et se les approprient. Cet objectif représente un enjeu majeur pour l’emploi, la formation, l’éducation et la santé.

Le déploiement de la fibre optique est également décisif pour la filière industrielle française, avec la création d’emplois directs, non délocalisables, sur les chantiers, et l’exportation de services d’excellence.

 

La mobilisation nationale pour apporter la fibre optique sur tous les territoires s’est fortement amplifiée ces dernières années. A l’échelle de l’Etat, l’augmentation des aides du Plan France Très Haut Débit et l’effort accru de péréquation ont porté leurs fruits. A l’échelle locale, 95% des territoires sont désormais couverts par un schéma directeur territorial d’aménagement numérique, signe de l’existence de visions partagées sur les territoires. L’avancement de la couverture THD par les opérateurs privés est quant à lui suivi de près : l’observatoire national, décidé il y a un an, en dressera prochainement le tableau, adresse par adresse.

 

Pour continuer à avancer, il reste maintenant à dissiper plusieurs incertitudes, concernant la poursuite de l’accompagnement de l’Etat et du FEDER, ainsi que la réforme territoriale et l’avenir des investissements locaux déjà décidés. Nous continuerons donc à appeler de nos vœux un pilotage renforcé, associant l’Etat et les collectivités, à la hauteur des exigences de ce chantier.

, , , ,

Commenter

« L’Oise à Très Haut Débit » sur Picardie La Gazette

Picardie La Gazette a mis en ligne le 29 avril un article consacré au déploiement de la fibre optique dans l’Oise par le Conseil général :

Picardie La Gazette

 

Source : http://www.picardiegazette.fr/loise-poursuit-le-deploiement-de-la-fibre/

, ,

Commenter

Déploiement du très haut débit : quels sont les freins à l’échelle nationale ?

Yves Rome FIRIPJe suis intervenu à la table ronde organisée par la Fédération des Industriels des Réseaux d’initiative Publique (FIRIP), le 8 avril, pour présenter le point de vue des collectivités dans le cadre du déploiement du très haut débit.

Grâce aux nouveaux droits conquis dans le cadre législatif, les collectivités sont désormais entrées en action localement, avec un accompagnement financier de l’Etat. Dans l’Oise, par exemple, nous avons programmé, dès décembre 2012, le raccordement en moins de 10 ans de chaque domicile à la fibre optique (FttH, la fibre jusqu’à l’abonné).

Au Département comme à l’échelle nationale, le déploiement du THD sera porteur de la relance sur nos territoires, grâce aux chantiers de construction des réseaux, au développement des services numériques et à l’amélioration de la compétitivité.

Pour rendre cette technologie accessible sur tout le territoire, l’Etat a adopté en février 2013 le Plan France Très Haut Débit. Le document doit aujourd’hui faire l’objet de décisions rapides pour produire tous ses effets. Je les ai rappelées la semaine dernière à Arnaud Montebourg, Ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique :

-          Accorder davantage de place aux collectivités dans la gouvernance du Plan -puisqu’elles portent les deux tiers du risque financier (près de 13 milliards sur les 20) ;

-          Ajuster le cahier des charges du Plan (concernant la desserte des entreprises, la continuité territoriale…) ;

-          Discuter avec le repreneur de SFR et envisager les modifications à apporter au Plan suite aux évolutions récentes du marché.

 

Retrouvez le détail de mon adresse au Ministre.

, ,

Commenter