Archives de la catégorie NUMERIQUE

8èmes Rencontres internationales des PPP

En présence de M. Salim Bensmail, Directeur de la Mission d'Appui aux Partenariats Public-Privé à la Direction générale du Trésor du Ministère des Finances et de Frédéric CUVILLIER, ancien ministre

En présence de M. Salim Bensmail, Directeur de la Mission d’Appui aux Partenariats Public-Privé à la Direction générale du Trésor du Ministère des Finances et de Frédéric CUVILLIER, ancien ministre

Lors des 8èmes « Rencontres internationales des PPP », les représentants du Club des PPP et Salim Bensmail, Directeur de la Mission d’Appui aux Partenariats Public-Privé du Ministère des Finances, m’ont remis le « Prix du Triple Play Gagnant », pour mon travail en matière de numérique.

 

L’aménagement numérique du territoire constitue un atout indispensable pour que la France retrouve le chemin de l’innovation et renoue avec la croissance. Les collectivités peuvent jouer ce rôle d’aménageurs locaux, à condition que l’Etat-stratège leur accorde sa confiance et leur donne les moyens de déployer pleinement leurs initiatives.

C’est précisément pour lever les freins à l’investissement des collectivités que je m’engage depuis plusieurs années à l’échelle départementale (Oise Très Haut Débit , la fibre optique au domicile de chaque Isarien en moins de 10 ans, sans frais de raccordement), à l’Avicca et par mes préconisations au Sénat (rapport « Etat, opérateurs, collectivités territoriales : le triple play gagnant du très haut débit« ).

 

Je suis donc particulièrement honoré d’avoir reçu ce « Prix du Triple Play Gagnant », qui représente un encouragement supplémentaire à poursuivre mon travail, pour des territoires toujours plus connectés, solidaires et innovants.

, , , , ,

Commenter

Très Haut Débit dans l’Oise : ERDF et le Syndicat d’Electricité 60 facilitent le déploiement de la fibre optique par le SMOTHD

Signature convention ERDF SE60 SMOTHD

Aux côtés de Béatrice Lejeune, Vice-présidente de la Région et Maire de Bailleul-sur-Thérain, Jean-Paul Douet, Vice-président du Conseil général de l’Oise, et Laurent Pagny, Maire de Hermes

Le 23 octobre, j’ai participé à la signature de convention entre le Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit, ERDF et le Syndicat d’Electricité 60, prévoyant la mise à disposition des supports électriques aériens existants pour l’installation de la fibre optique. Au total, près de 769 km de réseau de fibre seront ainsi installés dans les prochaines années, sans impact sur la qualité de la fourniture d’électricité dans l’Oise.

 

Cette convention complète l’accord déjà conclu entre le Département et ERDF sur l’échange de données, en avril 2013, pour mieux connaître les réseaux et optimiser le déploiement du très haut débit.

 

Ces décisions montrent bien que sur ce dossier, la mobilisation de toutes les énergies est exemplaire.

 

Le programme « Oise Très Haut Débit » initié par le Département avance ainsi efficacement : les travaux sont actuellement en cours dans les 21 communes en première année, soit 14 000 prises à construire d’ici décembre 2014, et les études sont lancées pour les 67 communes de l’année 2, pour la construction de 40 000 prises.

 

Commenter

Nouveaux locaux, nouvelles tablettes : le Département et la ville de Clermont investissent pour la jeunesse

Les Sables

Avec le Maire de Clermont, Lionel Ollivier et le Vice-président du Conseil général, chargé du développement économique et de la mise à très haut-débit du territoire, Roger Menn

Le 16 octobre, j’ai eu le plaisir de revenir à Clermont inaugurer la seconde partie des travaux à l’école Les Sables, après le nouveau restaurant scolaire : la création de nouveaux espaces pour les élèves de maternelle, un dortoir, deux salles de classe et des sanitaires. Au total, le Département aura apporté 413 000 € à la commune pour préparer, ensemble, l’avenir des jeunes.

 

Préparer l’avenir, c’est aussi ouvrir au plus grand nombre l’accès aux outils numériques. C’est pourquoi j’ai choisi de soutenir, dans le cadre de ma réserve parlementaire, le programme d’équipement numérique des écoles de la municipalité de Clermont : le 16 octobre, chacune des écoles maternelles de la commune a ainsi pu recevoir son lot de tablettes.

 

 

photo 2

Cette initiative locale complète et renforce le programme départemental pour lutter contre la fracture numérique : Ordi60, la dotation de tous les élèves de 6ème de l’Oise en tablette numérique ; le « très haut débit pour tous », la fibre optique (débits 200 fois supérieurs à l’Adsl) à domicile, sans frais de raccordement, avec le programme « Oise Très Haut Débit »…

 

A l’heure où, de toute part, on veut faire croire que collectivités riment avec gabegie, il est bon de rappeler combien les investissements conjoints des communes et du Département sont, au contraire, indispensables au développement de services publics de qualité, innovants et pionniers.

, , , , ,

Commenter

« Oise Très Haut Débit » : les élus rassemblés pour l’Oise numérique

Yves Rome Oise Très Haut DébitJ’ai réuni le 9 octobre à l’Hôtel du Département le Comité syndical du Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit, chargé du projet le raccordement à la fibre optique (débits 200 fois supérieurs à l’Adsl) de chaque Isarien, à domicile, sans frais, en moins de 10 ans.

Les travaux sont déjà engagés dans 21 communes de l’année 1 du plan. Ces habitants bénéficieront des nouveaux services dès le 1er trimestre 2015.

Ce grand chantier départemental, d’une ampleur inédite en France (10 000 km de fibre à déployer en moins de 10 ans), est une bouffée d’oxygène pour l’économie locale : 140 emplois directs ont déjà été créés et on en attend 200 emplois au plus fort du projet. Le groupement Bouygues /Axione/Sobeca s’est engagé à réaliser 30 000 heures d’insertion, en partenariat avec les structures locales chargées de l’insertion et Pôle Emploi, pour accompagner les personnes les plus éloignées de l’emploi.

 

Les collectivités locales ont compris que l’aménagement numérique est une voie d’avenir pour leurs territoires : la démarche partenariale engagée avec le Syndicat mixte est un franc succès, puisqu’il fédère déjà 519 communes.

Grâce à cette force de frappe, le Syndicat est ainsi en passe de signer des conditions de prêt particulièrement avantageuses avec la Caisse des Dépôts à un taux préférentiel de 3% seulement sur 25 ans. Le Syndicat a décidé d’en faire bénéficier les communes et leurs groupements qui le souhaitent, pour faciliter le règlement du reste à charge, 370€ actualisés par prise.

 

Toutes les conditions sont remplies pour concrétiser l’Oise numérique, pionnière : la révolution numérique est bien en marche dans le département !

, , , ,

Commenter

L’école numérique : l’Oise a pris un temps d’avance

Le Parlement a adopté en juillet 2013 le Projet de Loi sur la Refondation de l’Ecole de la République : le texte est le premier à reconnaître pleinement la place du numérique à l’école. Il vise à faciliter l’équipement informatique et le raccordement de toutes les écoles ; à renforcer la formation des professeurs en matière de numérique ; et à mettre en place un « service public de l’enseignement numérique et de l’enseignement à distance ».

 

Je salue ces avancées et je me félicite que le chemin emprunté par l’Oise il y a plusieurs années, vers « l’école numérique », soit suivi par d’autres.

Le Département a en effet pris une longueur d’avance. Notre collectivité a raccordé tous les collèges publics au très haut débit, pour un accès plus rapide aux nouvelles connaissances. Le taux d’équipement dans les collèges isariens est supérieur à la moyenne nationale, avec 1 ordinateur en moyenne pour 5 élèves (contre 1 pour 10 en France), ainsi que les Tableaux Blancs Interactifs dans tous les établissements.

Pour lutter contre la fracture numérique, chaque collégien est doté, depuis 10 ans, de matériel personnel, son Ordi60 (d’abord un ordinateur et, désormais, une tablette). L’élève bénéficie d’un environnement numérique global créé par le Département : applications installées sur les tablettes (dictionnaires…) ; abonnement de tous les collégiens et leurs enseignements au dispositif de soutien scolaire en ligne ; espace numérique de travail, pour relier les jeunes, leurs familles et les équipes pédagogiques et suivre, jour après jour, la scolarité…

La capacité d’innovation dans l’Oise a été reconnue à l’échelle nationale. Un établissement de l’Oise a ainsi été sélectionné par la Cellule Académique de Recherche, Développement en Innovation et Expérimentation, pour expérimenter la « pédagogie inversée » (visionner les cours en dehors des heures de classe et réserver le temps scolaire aux travaux pratiques avec l’enseignant).

, , , ,

Commenter

Collectivités locales : au premier plan pour amener le Très Haut Débit sur tous les territoires

Depuis 3 ans, je me suis fortement engagé au Sénat pour faire reconnaître le rôle « d’aménageur numérique » des collectivités, sécuriser le cadre de leurs interventions et lutter ainsi contre la fracture numérique.

Des nouveaux droits ont été conquis dans le cadre législatif et les collectivités sont désormais entrées en action, avec un accompagnement financier de l’Etat. Mais ce cadre reste perfectible.

 

syndicat mixte oise très haut débitL’Oise, pionnière du Très Haut Débit

Depuis 10 ans, j’ai placé mon action d’élu de l’Oise, département rural, sous le signe de la lutte contre la fracture numérique. En 2004, le Conseil général a décidé d’amener le haut débit (ADSL standard 512 kb / seconde) à tous les Isariens. Avec la société TélOise, nous avons couvert l’ensemble territoire en quelques années.

En 2012, j’ai choisi d’aller plus loin en lançant le plan « Oise Très Haut Débit » : amener la fibre optique (débits 200 fois plus rapides que l’ADSL) au domicile de chaque Isarien, sans frais de raccordement, en moins de 10 ans.

Pour atteindre cet objectif ambitieux et consensuel, le Département a fédéré les partenaires locaux (déjà 514 collectivités ont rejoint la dynamique), nationaux et européens, finançant ensemble cet investissement d’une ampleur inégalée : déployer 10 000 km de fibre.

Lire la suite »

, , , ,

Commenter

Contribuez, vous aussi, à la restauration d’une œuvre historique majeure : « L’enrôlement des volontaires de 1792 », par Thomas Couture

thomas-couture-enrolement-volontaires-1792-1848-musee-beauvais

Cliquez sur l’image pour découvrir la toile

Du 15 septembre au 31 octobre, chaque Isarien peut devenir mécène et contribuer à la restauration de « L’enrôlement des volontaires de 1792 », l’impressionnante œuvre de Thomas Couture.

La toile nous replonge dans la période post-révolutionnaire, juste après la proclamation de la République française. Le peintre, fervent partisan de ce régime nouvellement instauré, place au centre de son œuvre la Liberté, symbolisée par l’image de la Femme. Couture illustre ici, avec puissance, un thème symbolique de l’histoire de France : le peuple rassemblé pour l’avenir de la nation.

« Dans mon tableau, ils portent la liberté au monde… Ils sont tous unis dans le même esprit ; ils veulent l’égalité : prêtres, laboureurs, ouvriers vont au même but, ils partent pour défendre la patrie en danger ! (…) du sein de la foule surgit la génération à venir. ».

Thomas Couture

 

Suite au coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851, « L’enrôlement des volontaires de 1792 » est mis de côté. Il rejoint le Musée de l’Oise à la fin des années 1970 mais la toile ne peut plus être exposée au public depuis 1997, en raison des importants travaux de restauration dont elle a besoin.

 

En 2014, le Mudo-Musée de l’Oise saisit l’opportunité de la rénovation du musée pour redonner aux Isariens et à chacun la chance de découvrir ce bijou de notre patrimoine.

Le Mudo bénéficie de l’appui du Département (46 000€) et du Ministère de la Culture (24 000 €), pour financer les 2 mois de travail (80 000€). 10 000 euros restent à collecter. Le Mudo fait donc appel aux Isariens, en leur donnant l’occasion de contribuer, eux aussi, à cette dynamique. Chacun peut apporter sa contribution sur le site : http://www.culture-time.com/projet/ils-portent-la-liberte. Chaque don compte, même le plus modeste.

En remerciement de leur soutien, les mécènes bénéficieront d’avant-premières, de visites privées des coulisses du musée ou encore, d’échanges exceptionnels avec le restaurateur.

 

L’Oise devient ainsi la première collectivité à lancer le mécénat participatif, pour valoriser et transmettre son patrimoine d’exception. Ce projet, inédit, trouvera son aboutissement lors de la réouverture du palais Renaissance début 2015.

 

 

Rendez-vous sur http://www.culture-time.com/projet/ils-portent-la-liberte

, , , , , , ,

Commenter

Le programme « Oise Très Haut Débit », générateur d’emploi local

photo 1

Avec Monsieur Beauvois, mandataire d’Axione

J’ai inauguré aujourd’hui, à Beauvais, les nouveaux locaux d’Axione, le mandataire du groupement Bouygues Energies & Services/Axione/Sobeca, retenu par le Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit (SMOTHD) pour conduire le programme « Oise Très Haut Débit ».

 

Fin 2012, le Département a décidé de raccorder le domicile de chaque Isarien, sans frais, à la fibre optique (débits 200 fois supérieurs à ceux de l’ADSL). J’ai lancé les travaux en juin dernier, à Ully-Saint-Georges et désormais, 21 chantiers sont en cours. Le Département a donné priorité aux territoires aux débits les plus faibles : c’est un engagement fort de notre part en matière d’égalité.

L’ampleur et la durée du chantier sont inédits en France, avec 10 000 km de fibre à déployer en moins de 10 ans. 200 emplois seront ainsi générés au plus fort du projet. Axione, pour s’adapter à la demande, a donc ouvert cette nouvelle agence, qui accueillera une cinquantaine d’agents.

 

A la demande du Département, Axione s’est engagé à réaliser 30 000 heures d’insertion, en partenariat avec les structures locales spécialisées, Pôle Emploi de Beauvais, la Maison de l’Emploi et de la Formation du Grand Beauvais et deux entreprises de travail temporaire. Des relations privilégiées se nouent ainsi pour recruter les personnes éloignées de l’emploi et les former à des métiers d’avenir, comme les métiers de la fibre optique, dans des secteurs non délocalisables, comme le bâtiment et les travaux publics.

 

Avec le programme « Oise Très Haut Débit », le département rappelle ainsi que la solidarité et l’innovation peuvent aller de pair, pour un territoire plus dynamique, où chacun peut se développer.

, , , , ,

Commenter

Une rentrée étudiante placée sous le signe de l’innovation et de la solidarité

Installation de l'imprimante 3D à la Maison du Conseil général de Compiègne

Installation de l’imprimante 3D à la Maison du Conseil général de Compiègne

C’est aussi la rentrée pour les jeunes de l’Université Technologique de Compiègne.

Afin de faciliter l’intégration des nouveaux, le projet citoyen « Tous unis pour la cité » organise aujourd’hui des dizaines d’ateliers dans la ville.

Le Département participe à cette dynamique, pour offrir une alternative originale, solidaire et utile, aux traditionnelles « journées d’intégration ». Au programme : des défis innovants et numériques, avec l’installation d’une imprimante 3D dans la Maison du Conseil général ; des défis solidaires et conviviaux avec les jeunes et le personnel du Foyer au Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille de Compiègne (crêpes, jeux de société, match de foot et travaux de peinture).

Le Département est aussi présent sur le Village d’animation présent sur le campus de l’UTC. Notre collectivité présente tous les services qui faciliteront la scolarité des étudiants : se déplacer à moindre frais, grâce à Oise mobilité ; découvrir le département avec Oise Tourisme

En apportant son soutien, le Département entend ainsi placer l’année 2014 / 2015 sous les meilleurs auspices.

 

Label du réseau de Fab Lab "L'Atelier", qui sera prochainement lancé

Label du réseau de Fab Lab « L’Atelier », qui sera prochainement lancé

Durant cette journée, les jeunes ont aussi pu découvrir en avant-première un projet majeur du Département dès l’automne 2014 : le lancement du réseau « L’Atelier », espaces collaboratifs d’invention numérique, ouverts à tous.

, , , ,

Commenter

Très Haut Débit pour tous : les travaux continuent d’avancer !

Hermes THDLe 24 juillet, j’ai visité le chantier de déploiement de la fibre optique à Hermes, l’une des 21 communes où les travaux sont actuellement en cours. L’Oise continue d’avancer vers la concrétisation du « très haut débit pour tous ».

 

La fibre optique apporte aux usagers, internautes ou non, de nouveaux services pour améliorer leur quotidien et favoriser l’activité économique : télétravail, télémédecine, e-commerce…

Le déploiement du THD sur l’intégralité du département est aussi un moyen incontestable de lutter contre la fracture numérique. En donnant priorité aux zones grises actuelles, le Conseil général marque ainsi sa volonté, forte, d’assurer l’égalité entre les territoires.

 

Pour atteindre l’objectif ambitieux qu’il s’est fixé, le Département a réuni au sein d’une même structure, le SMOTHD, les échelons communaux, intercommunaux, régionaux, étatique et européen. Cette démarche partenariale montre la complémentarité qui existe entre les acteurs locaux et rappelle l’utilité du « millefeuille territorial ».

Les négociations conduites par les partenaires ont ainsi abouti à plusieurs avancées décisives pour les Isariens, comme le raccordement de chaque domicile à la fibre à coût zéro pour l’usager.

, , , , , ,

Commenter